Remboursement des exposants de la 20ème SNC : « La fumée blanche sortira ces deux jours » !

Invités à remettre les preuves (quittances) des frais de location des stands, afin d’être remboursés, des souscripteurs à la rue marchande de la 20ème SNC disent avoir perdu espoir. Du côté de la Semaine nationale de la culture (SNC), les nouvelles sont rassurantes, si on s’en tient au propos téléphonique du président du comité national d’organisation.

Thierry Millogo, président du comité d’organisation de la 20ème SNC

Début février 2021, tous ceux qui ont des quittances d’inscription pour l’occupation des stands de la SNC 2020, ont été invités à les remettre au Trésor, afin de permettre leur remboursement. Des gens se sont exécutés. « Ils nous ont dit qu’on sera remboursés par transfert d’argent », dit un concerné. Une information qui nous a été confirmée au téléphone par Thierry Millogo, président du comité national d’organisation de la 20ème SNC, malheureusement annulée. Le paiement était prévu autour du 20 février. Jusqu’au moment où nous tracions ces lignes, les bénéficiaires attendent de rentrer en possession de leur dû. Impatients, certains souscripteurs ont décidé d’organiser une marche de mécontentement, afin d’interpeller les plus hautes-autorités. Une proposition jugée violente par Limany Fatié Traoré, concerné par le remboursement et parrain de plusieurs souscripteurs.

Limany Fatié Traoré concerné par le remboursement

« Personnellement, je suis à deux millions dans cette affaire. J’ai payé pour mon stand personnel. Beaucoup de gens on signé des engagements avec moi, afin que je paye leur stand. Depuis qu’on nous a dit de remettre les quittances afin de rentrer en possession de nos sous, nous attendons toujours. Nous appelons des responsables qui semblent ne pas avoir de réponses précises à nous donner. C’est pourquoi, certains ont proposé une marche de mécontentement pour réclamer l’argent. Personnellement, j’ai dissuadé ceux qui étaient pour cette option. C’est pourquoi, nous interpellons les plus hautes autorités qui, peut être, ne sont pas au courant de notre situation… », a confié Limany Fatié Traoré.

La bonne nouvelle !

Du côté de la SNC, l’inquiétude des bénéficiaires n’étonne pas. Cependant, les responsables reconnaissent que les portes de la maison sont grandement ouvertes pour tout renseignement relatif au dossier de remboursement. Au téléphone, Thierry Millogo, président du comité national d’organisation de la 20ème SNC rassure. « Ils ont peut-être raison d’être impatients. Mais, il y a la procédure administrative qu’il ne faut pas ignorer. Au départ, nous avions voulu faire le remboursement par des transferts d’argent. L’autorité a jugé bon qu’il y ait une preuve matérielle, au lieu de celle numérique. Nous avons une réunion ce soir même (ndlr le 22 mars 2021). A l’issue de la rencontre, il se pourrait qu’on donne la date précise pour le payement », a rassuré Thierry Millogo.

Bamassa Ouattara, Directeur général de la SNC

Entre autres raisons du retard, Bamassa Ouattara, Directeur général de la SNC, parle de l’absence du percepteur spécifique de la SNC, pour raison familiale. Ce qu’il faut retenir, est que tout serait rentré dans l’ordre pour que les uns et les autres soient remboursés. Les jours à venir, situeront l’opinion publique.

Souro DAO

Fermer le menu
luctus risus. felis venenatis dolor. ultricies mattis Aenean