Saisie d’explosifs à Fada : «Les investigations menées n’ont pas permis de retrouver le propriétaire», dixit Djibrilou Zina

La brigade de la gendarmerie de Fada N’Gourma a animé une conférence de presse mardi 8 septembre 2020. L’objectif était d’expliquer aux hommes de médias les circonstances de la saisie d’un sac contenant des explosifs.

Appel a été lancé aux transporteurs et commerçants à plus de responsabilité

La brigade de recherches de gendarmerie de Fada N’Gourma a été informée le 1er septembre 2020 par le poste de contrôle des Douanes sur l’axe Ouagadougou – Fada N’Gourma (RN4) de la découverte d’un sac contenant des explosifs dans une société de transport de la place. Le colis en question est constitué d’un sac en gite de couleur blanchâtre contenant vingt-deux (22) paquets de quinze (15) bâtonnets de pétards chacun soit trois cent trente (330) bâtonnets de pétards au total. Selon  l’adjudant-chef major Djibrilou Zina commandant de la brigade de recherche de la gendarmerie de Fada compte tenu de la dangerosité des explosifs, le colis a été immédiatement débarqué et les passagers conduits promptement à la gendarmerie pour les investigations. «Après avoir saisi le procureur du Faso, près le tribunal de grande instance de Fada N’Gourma une enquête a été ouverte en vue de retrouver le propriétaire et élucider les circonstances dans lesquelles ces artifices se sont retrouvés dans  le car », a  indiqué le commandant de la brigade de recherche de la gendarmerie de Fada N’Gourma Djibrilou Zina. Les investigations des enquêteurs n’ont pas permis de retrouver le propriétaire du colis. Pour le spécialiste du génie militaire le lieutenant Boris Taram, un seul lot de pétards c’est-à-dire cinq (05) bâtonnets combinés avec un détonateur suffirait à mettre en petit morceaux le car. L’adjudant chef major Djibrilou Zina à attirer l’attention des transporteurs et commerçants. « Il ne devrait en aucun cas, se rendre consciemment ou inconsciemment complices des terroristes en facilitant leurs actions dont le seul but est d’endeuiller la nation », a-t-il déclaré.

Odom YANOGO / Stagiaire

Fermer le menu
porta. risus leo Donec sed at elit. lectus