Sauvegarde du patrimoine culturel immatériel : La contribution du centre Siraba

Le lundi 2 novembre 2020 au centre culturel Siraba, Désiré Somé, a animé une conférence de presse, sur un projet dénommé, « Les acteurs du théâtre au développement au présent». Avec la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel au centre, les objectifs du projet culturel ont été présentés au cours des échanges.

Photo de groupe des apprenants et des formateurs

La Boucle du Mouhoun et les Hauts-Bassins sont les deux régions bénéficiaires du projet.  Des acteurs culturels desdites régions seront formés sur l’orientation du projet, afin qu’ils soient des relais dans leur localité. La formation est structurée en phase théorique et une phase pratique. A l’issue des formations, les formés de chaque région mettront en pratique leur acquis en fonction de la réalité locale. «Nous voulons nous baser sur la réalité du terrain, pour faire du théâtre de sensibilisation afin de contribuer au développement », explique Ali Baba Traoré, administrateur du Centre Culturel Siraba. Et à Souleymane Koumaré, coordonnateur du centre de préciser que, «l’objectif visé est de renforcer la compétence des apprenants afin de les rendre plus professionnels en relevant leur niveau de création». C’est d’ailleurs sur le volet de la création, que le formateur, Ildevert Méda va mettre l’accent au cours des 10 jours de partage d’expériences. Le projet est financé par le Fonds de développement culturel et touristique (FDCT). Les formations ont commencé le lundi 2 novembre 2020, juste après la conférence de presse de présentation du projet. Elle concerne des formateurs qui seront chargés de la formation des comédiens dans les différentes localités du projet. Il s’agit de Boromo, Nouna, Dédougou, Bobo-Dioulasso, Houndé et Toussiana.

Souro DAO

Fermer le menu
nec id, ut Nullam elit. risus libero.