EducTour 2020 : Des journalistes séduits par les merveilles touristiques du pays

 L’Office national du tourisme burkinabé (ONTB), dans le cadre de la promotion du tourisme intérieur, a organisé une caravane à l’intention des hommes de médias du 27 au 30 décembre 2020. Elle a visité des sites touristiques du Centre-Ouest notamment Sabou et Koudougou, ceux des Hauts-Bassins, Bobo-Dioulasso et de la région des Cascades, précisément à Douna, Sindou, Tengréla et Banfora.

Douna compte 12 cavernes, chacune avec ces spécificités pour ces peuples qui s’y réfugiaient pour échapper à l’envahisseur

Invités les nationaux mais aussi les visiteurs sur nos sites touristiques, c’est dans cette démarche que l’Office national du tourisme burkinabè a organisé EducTour. Ainsi l’ONTB pour faire la promotion de la destination Burkina Faso, a initié une caravane de découverte des sites touristiques de deux régions à savoir le Centre-Ouest, et le grand Ouest. Aucun peuple ne doit ignorer son patrimoine, et l’ONTB invite les Burkinabé à aller à la découverte des merveilles touristiques du Burkina Faso. De la capitale Ouagadougou en allant au grand-Ouest, il est donné l’occasion de faire halte à Sabou, après 100km de parcourus pour visiter la mare aux crocodiles sacrés. Il est intéressant de connaitre la merveilleuse histoire de cohabitation entre ce peuple et les crocodiles. A un pas de là, soit à une vingtaine de km, se trouve le palais d’Issouka à Koudougou. Là-bas, il ne faut non plus se faire conter la visite du musée Maasme qui veut dire l’offre en mooré et surtout l’histoire de premier habitant de cette ville Bassanga, racontée par un jeune gourounsi, Salomon Bazié. En partance pour Bobo-Dioulasso, les visiteurs peuvent marquer une pause à Boromo, pour non seulement déguster les poulets « bicyclettes » mais aussi visiter un trésor vivant et ses œuvres artistiques BOMAVE Konaté.

Les tambours sacrés des Tiéfo, faits avec la peau d’esclaves, est une des merveilles qu’on trouve au Mausolée Tiéfo Amoro à Noumoudara

A presque 200 km de Boromo, se trouve la ville de la princesses Guimbi Ouattara. C’est aussi important de connaitre l’histoire de la construction de la plus vieille mosquée, celle de Dioulassobà et du plus vieux quartier de Bobo. Aussi ne manquez pas l’opportunité de découvrir les objets anciens du musée communal et les silures sacrés de Dafra. A une quarantaine de Km de Bobo-Dioulasso, se trouve le village de l’un des plus grands guerriers de l’histoire de notre pays, Tiefos Amoro, Noumoudara. Celui qui a combattu Samory Touré au point de tuer son fils. Ces vestiges sont dans son mausolée, avec d’autres objets sacrés comme le tambour, et ses objets personnels, sa monture de cheval, son armement. Ses arrières petits fils se feront la joie de vous raconter l’histoire de leur grand père de ses conquêtes jusqu’à sa mort, trahi par sa femme. En continuant notre circuit touristique, on se retrouve à Karfiguèla, dans la Comoé, pour observer les belles chutes d’eau des Cascades semblables aux chutes du Niagara. Ensuite à une trentaine de Km de Banfora sur la route Sindou, c’est avec un grand plaisir que vous découvrirez les 12 cavernes de Douna. Un lieu où autrefois la population se refugiait pour échapper aux pillages et aux razzias des guerres. Un fils de localité, et guide touristique, Léon Son se fera le plaisir vous parler de l’histoire de leurs ancêtres. A Sindou, c’est toujours un plaisir renouvelé d’escalader les pics et de se laisser conter l’histoire de ce peuple avec ces pics mondialement connus. Au retour, faites un détour à Douna, pour déguster le poisson au soumbala, et visiter le Lac de Tengréla et vous laissez conter la vie de ce peuple, les Karaboro avec les hippopotames. De retour à Banfora, allez au secteur 2 de cette ville voir comment les femmes sénoufo tissent les vans avec les feuilles de rônier. C’est un circuit qui donne envie de toujours revenir lorsque vous êtes en compagnie d’un guide expérimenté et toujours jovial comme Lateef Dala.

Firmin OUATTARA

Fermer le menu
commodo id, justo amet, dolor. Aliquam luctus massa libero dolor