SIAO 2023 : Les recommandations des artisans des Hauts-Bassins

Pour cette 16ème édition du Salon international de l’artisanat de Ouagadougou (SIAO), la région des Hauts-Bassins était fortement représentée. Nous avons fait un tour au niveau du stand F13 dans le pavillon soleil levant. Zoom sur la créativité des artisans de la région.

C’est un stand bien équipé qu’on trouvait au niveau du pavillon soleil levant F13. Décoré uniquement par les produits des artisans de la région des Hauts-Bassins notamment le Koko Dunda et le Faso Danfani, ce stand représentait la région dans toute sa diversité. On y trouvait d’autres produits issus de la créativité des artisans de la région. En plus des produits textiles comme le tissu emblématique le Kôkô Dunda et le Faso Danfani en plusieurs couleurs dont celle de l’armée, on y trouvait aussi des produits agroalimentaires comme l’anacarde, le miel, le chitoumou (chenilles) des jus.

Egalement des produits cosmétiques comme les pommades de cheveux, des pommades à base de beurre de karité, les pommades corporelles, les savons et des produits de l’artisanat d’art comme la chaise, le trône du roi, des trophées, des sacs confectionnés à base des sachets plastiques recyclés, des animaux qu’on retrouve dans la région telle que des hippopotames, des panthères. Selon Mariam Ouédraogo, conseillère technique du président de la délégation spéciale régional des Haut-Bassins, le stand F13 a reçu les représentants de la région des Haut-Bassins en collaboration avec la direction régionale du commerce, la mairie de Bobo-Dioulasso et le village artisanal de Bobo. Cette délégation se dit très satisfaite de cette 16ème édition du SIAO tant sur le plan sécuritaire qu’organisationnel.

À en croire Madame Ouédraogo, “cela a été notre surprise dans cette édition parce que pour nous, après ce énième report il n’y aurait pas d’affluence mais à ma grande surprise, nous remarquons qu’il y’a de l’affluence et les artisans sont accompagnés par les autorités c’est ce qui fait chaud au cœur. Nous avons reçu la visite de presque toutes les autorités du pays notamment le chef d’État major, le Président du Faso lui-même, les présidents des universités et le président de la délégation spéciale du centre de même que le président de la délégation de l’Union européenne. Il y’a de l’affluence les artisans sont accompagnés et ils pourront également que se frotter les mains”.

Qu’à cela ne tienne, cette délégation a tenu à faire quelques recommandations aux premières autorités pour les prochaines éditions. Il s’agit entre autres de revoir le prix des stands afin de permettre à une plus grande participation des artisans. Mariam Ouédraogo a confié qu’au niveau de la région des Hauts-Bassins, il y a une satisfaction car le conseil régional grâce au programme d’appui des industries financé par l’Union européenne, a pris vingt stands au profit de six artisans de la région ce qui leur a permis de vendre à des prix assez raisonnables.

“Je pense que c’est une œuvre salutaire l’accompagnement du Conseil grâce au programme. Néanmoins, nous comptons mener des plaidoyers auprès du Conseil régional et également de la mairie pour qu’ils puissent accompagner les artisans dans ces festivals afin que ces derniers puissent non seulement se faire connaître, mais aussi faire écouler leurs produits. En tout cas au niveau de la région des Haut-Bassins, il y a un travail qui a été fait c’est bon mais comme on le dit ce n’est pas arrivé” dira Mariam Ouédraogo. Il faut noter que les artisans de cette région exposaient également au niveau des pyramides et des pavillons Kilimandjaro et arc-en-ciel.

Aïcha TRAORE

Fermer le menu
et, amet, mattis elit. Phasellus quis ipsum ut ut ut