SONABEL/ Bobo : Le branchement électrique à partir de 3000 FCFA

La cérémonie de lancement du Projet de développement des connexions à l’électricité (PDCEL) pour la ville de Bobo-Dioulasso a eu lieu le vendredi 30 octobre 2020 non loin du monument du cinquantenaire. Le Ministère de l’Energie, à travers ce projet novateur, veut faciliter l’accès des populations au réseau électrique.

Les autorités et la population, réunies pour le lancement du PDCEL à Bobo-Dioulasso

Au Burkina Faso, le problème d’électrification est crucial et nombreux sont les habitants notamment ceux de Bobo- Dioulasso qui n’ont pas accès à l’électricité à cause du coût élevé de la connexion. Ainsi, après Tenkodogo, Kaya, Ouahigouya et Koudougou, c’est au tour de la ville de Bobo-Dioulasso d’accueillir le Projet de développement des connexions à l’électricité (PDCEL), une année environ après son lancement officiel. Il vise à faciliter l’accès à l’électricité aux populations. Selon Jean Bedel Gouba, coordinateur du Projet de développement des connexions à l’électricité, « le ministère de l’énergie à travers la SONABEL, a envisagé ce projet qui vise à étendre le nombre de connexions au réseau de distribution. La phase pilote permettra de connecter 11000 nouveaux abonnés d’ici Décembre 2020, de construire 9 Kilomètres de ligne moyenne tension, 76 kilomètres de ligne basse tension, d’installer 67 transformateurs haute tension-basse tension pour un coût global de 164 millions de franc CFA ». A compter de ce 30 octobre 2020, les clients de Bobo-Dioulasso peuvent désormais disposer d’un branchement électrique en payant seulement une avance de 3000 FCFA. Le reste du coût du branchement est prélevé chaque mois au premier achat des unités de recharge d’électricité. Néanmoins, les clients qui  ont les capacités financières peuvent régler au comptant et en un coup la totalité du coût de leur raccordement.

La pose de poteau électrique à Kodéni (zone non-lotie)

SONABEL désormais en zones non-loties

Pour Baba Ahmed Coulibaly, Directeur général de la SONABEL, « l’une des particularités du projet est la fourniture d’un compteur prépayé à tous les clients PDCEL qui leur évitera ainsi les tracasseries liées au payement mensuel des factures de consommation. Si le PDCEL a été lancé dans les autres villes en se déployant dans les zones loties, à Bobo-Dioulasso, il va amorcer une phase qui fait aussi son originalité, qui est l’arrivée de l’électricité dans les zones non loties. A partir de Bobo-Dioulasso, le réseau SONABEL va officiellement couvrir les quartiers non lotis ». Au Burkina Faso, il est à noter que beaucoup d’efforts sont en train d’être fournis en matière d’accès à l’énergie, grâce au travail de tous les acteurs du secteur. En 2015, 18% de ménages avaient accès à l’énergie en milieu urbain. Actuellement, nous sommes à 45%. En milieu rural, c’était 3% et maintenant nous sommes à 25%. En nombre de localités électrifiées, il y en avait 552 et d’ici la fin de l’année, le nombre sera de 1511 localités électrifiées. Cela est bien perçu par la population, nombreux sont ceux qui apprécient cette initiative. Le premier client du PDCEL de la ville de Bobo-Dioulasso note que : « cela fait déjà 5 ans que je suis au secteur 23 et je n’avais pas accès à l’électricité. Mais avec le PDCEL, aujourd’hui, il y a de l’électricité et je n’ai payé seulement que 3000 francs. Cette initiative est louable, elle soulagera beaucoup de personnes ». La cérémonie s’est terminée par une pose de poteau électrique au quartier non-loti de Kodéni.

Alatevi Elise GAGBA

Fermer le menu
id Aliquam Donec eleifend dictum tristique