Vie du journal : Des présidents de délégations spéciales à L’Express du Faso

Le Président de la délégation spéciale (PDS) de l’arrondissement 3 de Bobo-Dioulasso et celui de l’arrondissement 7 ont effectué ce mercredi 19 octobre 2022 une visite de courtoisie à L’Express du Faso.

Féliciter et encourager le personnel, c’est l’esprit qui a guidé la visite du Président de la délégation spéciale (PDS) de l’arrondissement 3 de Bobo-Dioulasso, Fousséni Traoré et son collègue de l’arrondissement 7, Souleymane Sanou dans les locaux de L’Express du Faso.

A leur arrivée, les hôtes de jour ont été accueillis par le Directeur de publication, Mountamou Kani et ses plus proches collaborateurs. Après un bref entretien dans le bureau de celui-ci, les deux autorités ont eu droit à une visite guidée des différents services en occurrence la salle de rédaction et celle de montage. Où ils ont trouvé les agents en pleine tâche.

«C’est vraiment une visite de courtoisie que nous avons tenu à effectuer ce matin (ndlr) pour nous imprégner du fonctionnement du journal et voir ensemble comment nous pourrons toujours continuer à s’accompagner pour la réussite et le développement de la commune de Bobo-Dioulasso», a déclaré Souleymane Sanou, PDS de l’arrondissement 7 au sortir de la visite.

Et lorsqu’on l’interroge sur la place de la communication dans les actions de leurs arrondissements, l’ancien Directeur de l’Administration générale au niveau de la commune assure que sans communication, on ne parle pas de développement. « Là où il n’y a pas de communication, on ne peut pas parler de développement.

Et aujourd’hui plus que jamais, dans ce contexte actuel où les réseaux sociaux font de la désinformation, il y a lieu de donner une place importante à la communication à travers des medias comme L’Express du Faso pour véhiculer la bonne information», conseille-t-il. A la population, Souleymane Sanou les invite surtout à se référer qu’aux journalistes et de se départir de la désinformation et de tout ce qui se dis aujourd’hui sur la place publique.

Ousmane TRAORE

Fermer le menu
ante. risus quis elementum lectus vel,