Zone non-lotie des secteurs 24 et 33 : Le maire Bakoné soupçonné par les riverains de vouloir dealer avec une agence immobilière

Ce dimanche 13 juin 2021, les membres de la coordination des droits aux logements de l’arrondissement 4 de Bobo-Dioulasso ont tenu une rencontre au secteur 33 avec les résidents de la zone non-lotie des secteurs 24 et 33 dudit arrondissement.

La zone non-lotie des secteurs 24 et 33 dans l’arrondissement 4 de Bobo continue de défrayer la chronique. La coordination des droits aux logements dudit arrondissement a encore réuni ses membres. Cette rencontre s’est faite en présence de plusieurs résidents de la zone non-lotie, venus traduire leur adhésion au mouvement.

Le président de la coordination des droits aux logements de l’arrondissement 4, Mamadou Drabo, explique l’objectif de la rencontre. « Notre maire Bakoné Millogo veut donner des parcelles à une société immobilière de la place du nom de Beau-Solide. Ni le maire ni la société immobilière ne sont venus nous voir pour nous expliquer ce qu’ils veulent faire. Ils font des réunions entre eux pour lotir la zone.

Pourtant il y a une suspension qui interdit les lotissements dans les zones non-lotie. Cette suspension est toujours en vigueur et on ne peut pas comprendre pourquoi faire des lotissements. C’est comme si le maire Bakoné veut violer la loi. C’est pour cela que nous avons convoqué cette rencontre pour dire que nous sommes contre cela. Donc on veut expliquer cette situation aux résidents de la zone non-lotie », déclare-t-il.

« Nous sommes contre aujourd’hui et demain… »

Pour Béla Ousmane, conseiller de la coordination, « c’est comme s’il veut donner des parcelles à Beau-Solide et nous allons en retour acheter des parcelles avec eux. Beau-Solide est en train de parceller ces terres achetées chez les propriétaires terriens et revend en retour. Ce qui n’est pas normal et nous ne sommes pas d’accord.

Ce sont des veuves qui sont nombreuses dans cette zone non-lotie et elles ne savent pas où aller. Le maire de la commune avait fait un communiqué pour dire aux gens de ne pas acheter ces parcelles, parce que ça n’a pas de papier. Nous avons envoyé une lettre au maire de la commune et au maire Bakoné Millogo pour dire que nous ne sommes pas d’accord, mais jusqu’à présent il tient à le faire.

Ce que nous avons proposé est qu’on vienne délimiter les voies et attribuer une parcelle à ceux qui seront sur les voies et laisser les autres resté ». Toujours selon Mamadou Drabo, « nous sommes contre aujourd’hui et demain, si le maire de l’arrondissement 4, Bakoné Millogo veut nous faire la force afin de lotir la zone, nous allons toujours marcher pour exprimer notre désarroi ».

Le président de la coordination Mamadou Drabo, a invité l’autorité à prendre ces préoccupations à bras le corps et à plus de transparence dans cette affaire, afin de préserver la paix dans la cité.

Joint au téléphone pour avoir son opinion, le maire Bakoné Millogo a affirmé être hors de Bobo et ne sera de retour que le vendredi 18 Juin 2021.

Casimir Séyram KAVEGUE

Fermer le menu
elit. Phasellus pulvinar velit, non leo. elementum Donec quis