11 décembre 2022 : Sous le signe de la reconquête du territoire national

La région des Hauts-Bassins, à l’instar des autres régions, a commémoré le 62e anniversaire de l’indépendance du Burkina Faso. Sobre, comme l’a voulu les premières autorités du pays, cette commémoration était placée sous l’égide du colonel Moussa Diallo, gouverneur des Hauts-Bassins. C’était le 11 décembre 2022 à Bobo-Dioulasso.

L’avenue Charles de Gaule de Bobo-Dioulasso a abrité la commémoration du 62e anniversaire de l’indépendance du Burkina Faso, dans les Hauts-Bassins. Elle a été ponctuée par une cérémonie de prise d’arme et de décoration. Parents, amis et connaissances des récipiendaires sont sortis nombreux pour assister à la cérémonie.

Dans son discours, le gouverneur de la région des Hauts-Bassins, colonel Moussa Diallo a tenu à rappeler les propos du président de la Transition, le capitaine Ibrahim Traoré. Qui dit que «l’heure n’est pas aux discours festifs car notre indépendance n’est pas acquise. Parce que nos terres sont occupées, notre économie est balbutiante et nos mains sont liées…» C’est donc dans la sobriété que cette fête de l’indépendance a été commémorée.

A l’occasion, 230 personnes ont reçu des médailles. Elles sont attribuées pour acte exceptionnel de courage, d’efficacité et d’ardeur dans le service, entre autres. Pour le récipiendaire Abdoulaye Ouattara, journaliste, chef d’antenne de Ouaga Fm Bobo et correspondant de RFI mandé kan, c’est une fierté et une responsabilité de recevoir cette distinction. Elle interpelle selon lui a mieux travailler, aller de l’avant et être un exemple. Dans le contexte actuel du pays, il faut «travailler avec professionnalisme», dit-il.

Pour l’ex-président du Conseil régional des Cascades, N’Golo Drissa Ouattara, également récipiendaire, «cette décoration montre au Burkina Faso ce qu’on a pu faire et nous encourage à aller de l’avant». Son souhait est que d’ici la prochaine commémoration, tous les déplacés internes puissent retourner dans leur localité d’origine.

Notons que cette commémoration intervient dans un contexte d’insécurité due au terrorisme. Contexte dans lequel plusieurs personnes, civiles comme forces de défense et de sécurité (FDS) ont perdu la vie. Colonel Moussa Diallo a demandé aux populations des Hauts-Bassins en particulier, d’être solidaires des FDS et des VDP. Car «c’est ensemble que nous allons gagner cette bataille».

Abdoul-Karim Etienne SANON

Fermer le menu
mi, massa velit, felis risus. et, adipiscing