8 mars à l’UNIR/PS : L’autonomisation des femmes au cœur de la fête

Les femmes de l’Union pour la renaissance/ Parti sankariste (UNIR/PS) du Houet ont commémoré en différé le samedi 20 mars 2021, la 164ème journée mondiale des droits de la femme. C’était au siège du parti à Bobo-Dioulasso, sous le parrainage de du Nestor Batio Bassière, Vice- président de l’Assemblée nationale.

Des associations ont reçu du matériel de travail

Elles sont venues des 7 arrondissements de la commune de Bobo-Dioulasso et des 12 communes rurales de la province du Houet. Plus d’une cinquantaine d’associations étaient conviées. Plus que festive, la responsable des femmes dans son adresse a relevé le soutien inestimable de la fédération provinciale de l’UNIR/PS Houet qui se résume aux connaissances acquises dans les domaines de la saponification, l’aviculture, le tissage, la teinture, la production de soumala, de la patte d’arachide, la gestion financière de la petite entreprise, etc. Michel Badiara, le président fédéral de l’UNIR/PS Houet, a souhaité que les femmes s’organisent au mieux à travers les regroupements pour non seulement être plus efficaces, mais aussi et surtout pour faciliter leur accompagnement avec des microcrédits pour leur autonomisation. Dans cette même dynamique et volonté de rendre la femme UNIR/PS indépendante, le coordonnateur régional, Nestor Bassière, par ailleurs 1er Vice- président du parti, a revu en hausse la caution à leur dédiée de 5 millions à 10 millions de nos francs. « Je vous le dit sincèrement, la victoire de l’UNIR/PS dans le Houet, est à mettre à l’actif de vous les femmes. Depuis plus d’une vingtaine d’années, je n’ai jamais eu la honte. On a tout dit, mais on est là », foi de Nestor Bassière. Cette année encore comme il est de coutume, des associations ont bénéficié de matériel pour mener à bien leurs activités et des vivres pour des familles nécessiteuses. En rappel, cette célébration était placée sous le thème national : « Inclusion financière par le numérique pour un développement économique de la femme : défis et perspectives ».

Kofila TRAORE

Fermer le menu
ut tristique in vel, lectus libero. fringilla