60ème anniversaire de l’indépendance : Banfora a relevé le défi de l’organisation

Mobilisation des grands jours sur l’axe du défilé le vendredi 11 décembre 2020 à Nafona, quartier de Banfora, sous le regard du président du Faso et des membres du gouvernement. 

« Cohésion nationale et engagement patriotique pour un développement durable du Burkina Faso dans un contexte d’insécurité et de COVID 19 », tel est le thème de la célébration du 11 décembre 2020 à Banfora, chef-lieu de la cité du Paysan noir. Les temps forts de cette fête ont été la parade civile et militaire. Plus de 3000 défilants ont participé à ce défilé à Banfora. Comme les éditions précédentes, les potentialités de la région ont été mises en exergue à l’occasion de cette grande parade. De l’éducation en passant par l’agriculture, l’élevage, la santé, la culture, etc. Aucun secteur n’a été occulté au cours de la parade civile marquant le 60èmeanniversaire de l’indépendance du Burkina Faso.

Les mesures barrières contre la covid-19 ont été respectées par les défilants

À ce grand rendez-vous, l’occasion fut belle pour les populations des Cascades sorties nombreuses pour participer à la fête. Des délégations venues du Mali et de la Côte d’Ivoire étaient également de la partie pour soutenir leur pays frère. Il faut noter que cette année, les troupes ont été réduites. Car plusieurs FDS sont déployées sur tout territoire national dans le cadre de la lutte contre le terrorisme. Pour le Chef de l’État, Roch Marc Christian Kaboré, 2020 a été une année éprouvante pour le Burkina Faso sur les plans sécuritaire et sanitaire. Mais qu’à cela ne tienne, le pays a réussi l’organisation du 11 décembre 2020 à Banfora. I

Le président du F

l s’en réjouit et invite tous les Burkinabé à travailler main dans la main pour relever les défis futurs et barrer la route au Covid-19.

Le président du Faso après le défilé

« Je voudrais profiter de l’occasion que vous me donnez, pour remercier tous ceux et toutes celles qui ont participé à l’organisation de cette manifestation. Aujourd’hui, le thème qui nous rassemblait autour de ce 11 décembre, intègre bien les questions d’insécurité, de la covid-19, des inondations et de la nécessité pour l’ensemble des fils et filles du Burkina Faso de se rassembler pour l’intérêt commun, qui est de défendre et de développer le Burkina Faso. Il est évident que nous n’avions eu autant de masques. La Covid-19 demeure toujours à travers le monde entier. C’est pourquoi nous avons invité le peuple burkinabè à se responsabiliser. Il s’agit pour nous de nous protéger et d’éviter de contaminer les autres afin de pouvoir briser la chaîne de contamination. Ce qui nous permettra de pouvoir éliminer cette pandémie. L’ensemble du corps médical qui travaille sur cette question, y trouvera satisfaction si nous aussi nous faisons un effort ! C’est une maladie qui continue de faire des morts. Je voudrais profiter de l’occasion pour lancer un appel à l’ensemble des Burkinabè, de porter les masques, à respecter la distanciation et éviter de serrer les mains comme ils ont l’habitude de le faire. C’est un moment difficile à passer, ce n’est pas dans nos cultures, mais il faut l’accepter. Et je finis en remerciant vous, journalistes et Photographes, qui permettez que cette journée soit célébrée un peu partout dans le monde ».

Souro DAO

Besseri OUATTARA

Fermer le menu
elit. Aenean ut quis Sed leo. quis, elit. amet, tempus