Achoura 2021 : Hema Djafar Ouattara prêche sur la sécurité et la paix au Burkina Faso

A l’occasion de la célébration de « Achoura », le Comité culturel de génération des trois testaments (CCGT) a organisé un prêche dans la nuit du samedi 21 août 2021 au plateau de Yéguéré à Bobo-Dioulasso. Guidé par Hema Djafar Ouattara, père fondateur du CCGT.

Chaque année, les fidèles musulmans célèbrent « Achoura » qui correspond au dixième jour du premier mois du calendrier musulman. Au cours de cette célébration, les fidèles musulmans organisent des prêches, font le carême et multiplient les actes de bienfait.

Selon Hema Djafar Ouattara, guide spirituel du CCGT, « Il y a 333 prophètes qui se sont succédés sur la terre. C’est à cette période de « Achoura » que la vie des prophètes a connu d’importantes histoires dans le monde. La période de « Achoura » est très capitale chez tous les musulmans.

Ce n’est pas seulement à cette occasion que le musulman doit faire le bien, mais il est recommandé de multiplier les actes de bienfait durant cette période. En outre, les musulmans doivent éviter la discrimination envers toutes les autres religions, car cela constitue une source de conflits en occurrence les conflits communautaires ».

Pour le prêcheur Hema Djafar Ouattara, musulmans et chrétiens sont des frères, ils doivent cohabiter ensemble pour sauvegarder la paix. « Pour que la paix règne dans le monde entier, il faut que les musulmans et les chrétiens s’unissent en suivant les trois testaments à savoir le Tora, l’Evangile et le Coran », insiste-t-il. Au regard de la situation sécuritaire du pays, Djafar lance un appel aux autorités du pays et aux militaires afin qu’ils soient unis et solidaires entre eux.

Car, c’est le seul moyen pour vaincre l’ennemi. Pour terminer, Hema Djafar Ouattara a formulé des bénédictions à l’endroit de tous les Burkinabè. « Nous souhaitons que la paix et la sécurité reviennent au pays des Hommes intègres. Que Dieu bénisse tous les Burkinabè !», a-t-il souhaité.

Ben Alassane DAO

Fermer le menu
vel, quis odio dapibus velit, Nullam non ut commodo nec