Affaire Béouindé au T G I Diébougou : Le dossier renvoyé au 14 août 2020

Le jugement délocalisé au Tribunal de grande instance (TGI) de Diébougou du dossier Alassane Baguian et Maitre Narcisse Sawadogo, a ouvert ses travaux ce mardi 29 juillet 2020.

Le dossier Alassane Baguian et Maitre Narcisse Sawadogo, tous deux poursuivis pour tentative d’escroquerie du maire de Ouagadougou Armand Béouindé, lui-même soupçonné de conflit d’intérêts dans l’achat de véhicules au profit de sa commune.

Le dossier entre dans sa phase pratique devant le TGI de Diébougou. Ouverte à 8 heures, l’audience était présidée par le juge Seogo Boureima, président dudit Tribunal. Les deux, accusés pour tentative d’escroquerie et de diffamation, étaient présents ainsi que la partie civile dont le maire Béouidé Armand et les témoins Sané Moussa et Ouédraogo Boukaré. À la barre, Maitre Sawadogo Narcisse, avait pour sa défense l’avocat Séraphin Somé, tandis que celui d’Alassane Baguian était absent. Selon le Procureur du Tribunal de Diébougou, Bagaguian Alassane a le droit d’être assisté par un avocat. Selon l’accusé, son avocat aurait pris l’avion depuis l’Occident et serait en route pour l’occasion. A l’ouverture de ce procès, l’on notait l’absence de trois magistrats, ceux-là mêmes qui ont porté plainte pour diffamation. Au regard de toutes ses observations du parquet, le tribunal a reporté le jugement au 14 août 2020. En attendant, les deux accusés restent en prison malgré la liberté provisoire plaidée en leur faveur.

BBZ

Fermer le menu
Lorem elit. ut neque. eleifend facilisis nunc quis amet, et, Donec leo