Arrondissement 6 de Bobo-Dioulasso : Bientôt un CSPS pour les riverains du secteur 18

Construit depuis 2011 et n’a jamais été fonctionnel, le Centre de santé et de protection sociale (CSPS) du secteur 18 de Bobo-Dioulasso qui s’était dégradé a fait l’objet de réhabilitation. Hier mercredi 06 janvier 2021, le maire Bourahima  Sanou s’est rassuré de l’effectivité des travaux en attendant son ouverture.

Composer entre autres de 7 salles de consultation et d’une salle d’accueil, le CSPS du secteur n°18 de l’arrondissement n°6 a été construit en 2011. Qui malheureusement ne fonctionne plus, est entrain d’être réhabilité par la mairie de l’arrondissement n°6, Hipolyte Sanou. La réhabilitation du CSPS a fait l’objet d’un déplacement du maire de la commune de Bobo-Dioulasso, Bourahima Sanou, mercredi 6 janvier 2021 sur le terrain pour constater l’état d’avancement des travaux. Le constat est satisfaisant pour lui et sa délégation car les travaux vont en bon train. Et que les matériels médicaux sont déjà disponibles pour l’ouverture et le bon fonctionnement du CSPS. En attendant le début des travaux de construction de la maternité, ce sont entre autres 5 lits, 5 matelas d’accouchement, 22 matelas d’hospitalisation à une place  ont été réceptionnés pour équiper ce centre de santé.

Pour Bourahima Sanou, « ce nouveau CSPS viendra rapprocher les services de santé à la population. Cela permettra de les soulager, car le secteur 18 qui est un grand secteur de Bobo n’avait pas de CSPS, Ce qui est inadmissible ». Puis d’ajouter que « Nous qui devrons entreprendre les démarche pour l’ouverture très prochaine, il fallait que l’on vienne nous assurer de l’effectivité des travaux ». Le maire Bourahima Sanou promet également de contacter l’autorité gouvernementale pour le dossier des 5 autres CSPS qui sont dans la même situation. Hipolyte Sanou, maire de l’arrondissement n°6 ne cache pas sa satisfaction de la visite du maire Bourahima Sanou. « L’activité qui a été l’objet de visite, c’est la réhabilitation du CSPS du secteur n°18 construit depuis 2011, mais qui n’a jamais été ouvert. Il s’est dégradé à un moment donné. Au niveau du conseil d’arrondissement,  nous avons jugé nécessaire de nous engager dans sa réhabilitation en vue de permettre l’ouverture. Vu que nous sommes pratiquement à la fin des travaux, c’était bon que l’autorité communale vienne constater les travaux », a déclaré Hipolyte Sanou.

Aymeric KANI

Casimir Seyram KAVEGUE

Fermer le menu
dolor lectus commodo quis sed mi, accumsan amet, adipiscing id,