Assemblée générale de la FBF : Le président sortant dresse le bilan de sa mandature

Décrivant les résultats atteints au cours des quatre ans de son mandat, le président sortant de la FBF, note des avancées suivantes significative. Il s’agit entre autres de l’amélioration qualitative et quantitative des Compétitions nationales avec l’organisation régulière de toutes les compétitions. Ces compétitions durant tout le mandat ont affiché en moyenne par an 240 matchs, 21600mn de temps moyen de jeu et 413 buts inscrits. Afin d’améliorer la qualité des compétitions, les moyens pour l’organisation des matchs ont été sensiblement améliorés pour atteindre une moyenne de 130 000 000fcfa par an.

Les compétitions des jeunes ont connu un renouveau avec l’organisation de nouvelles compétitions parmi lesquelles j’énumèrerai les Championnats Nationaux Interclubs.

Le président sortant de la FBF lors de son bilan de fin de mandat

Le nombre de licenciés a très significativement évolué avec 4472 licenciés en 2017-2018, 5036 licenciés en 2018-2019 et 7715 en 2019-2020.
Cet accroissement de plus de 53,20% témoigne de l’intérêt sans cesse croissant et des exigences plus nourries dans le domaine.
Dans le cadre des compétitions internationales, des plages ont été offertes aux équipes nationales. Notre pays a été représenté à toutes les compétitions continentales et mondiales avec de multiples stages de préparation.
Les moyens d’actions des structures de notre football ont été également améliorés à travers un accompagnement financier qui s’est accru pour atteindre des proportions jamais égalées. Ainsi, les clubs évoluant dans le championnat D1 et D2 ont vu leurs dotations financières améliorées.
Cela traduit la ferme résolution qui a toujours été celle du Comité exécutif de matérialiser par des actes concrets, les engagements contractés auprès des électeurs en 2016. De ce fait, les bourses des joueurs, la subvention aux clubs, la subvention pour Déplacements des Equipes, la subvention pour organisation des matchs, la subvention pour les déplacements des officiels et le carburant des partenaires, les prix du Championnat D1 ont connu une hausse substantielle sans oublier les efforts pour l’équipement des clubs et des ligues.
Le capital humain durant le mandat écoulé n’a pas été en reste. Aussi bien au plan interne qu’international, les ressources humaines ont été promues et valorisées. La promotion de l’excellence dans la sphère de l’encadrement technique a été le leitmotiv du comité exécutif en la matière. Ainsi, ce sont 50 formations qui ont été réalisées au profit des entraineurs dans divers domaines avec un total de 1003 entraineurs formés, 51 formations au profit de 1054 arbitres dont 308 en 2016-2017, 324 en 2017-2018 et 422 en 2018-2019. Les cadres administratifs ont aussi été formés et valorisés.
La coopération internationale a été renforcée à travers la valorisation de la coopération bilatérale avec la signature de nombreux partenariats et conventions avec des fédérations sœurs, et une meilleure visibilité auprès de la FIFA. A ce titre, on peut citer comme acquis, la réalisation d’une pelouse synthétique flambant neuve à Ziniaré offerte par la Fédération royale marocaine de Football.


Le mandat 2016-2020 du comité exécutif a été un printemps des investissements au Burkina Faso avec des réalisations jamais atteints dans l’histoire de notre football et aucun secteur n’a été épargné. On pourrait citer sans être exhaustif :
La réhabilitation du centre technique national (CTN);
L’éclairage du stade Wobi de Bobo Dioulasso;
La Construction d’une Salle de conférence de 200 places au centre technique national (CTN);
L’Erection de clôtures métalliques sur des terrains de Gaoua, Banfora, Leo et Bobo;
La Construction de parkings couverts pour cars et engins à 02 roues au CTN;
L’Installation d’un système solaire à injection au CTN;
La Réalisation d’une piste, ouvrage d’art au CTN
La Réfection des vestiaires et toiture du stade municipal IJC;
La Pose d’une pelouse synthétique au stade municipal IJC;
L’Eclairage solaire en cours de 3 terrains de compétition à Ouagadougou et Bobo Dioulasso.
Le renforcement des capacités opérationnelles des acteurs du football a été effectif avec les réalisations suivantes :
L’Acquisition d’un bus neuf tout confort pour les sélections nationales;
L’Acquisition de véhicules de type 4*4/Toyota-Prado;
L’Acquisition de Matériels Informatiques pour l’Administration Fédérale;
La Dotation des 13 ligues régionales en Matériels informatiques;
La Dotation du département des compétitions nationales en Matériels informatiques;
L’Acquisition de matériels et équipements d’arbitrage de pointe.
Enfin et afin d’accompagner la mutation de l’environnement du Football au Burkina Faso, les actions en faveur du sport-roi ont été accompagnées d’une réforme de l’arsenal juridique de la FBF.

Fermer le menu
lectus mattis dictum dolor. Sed diam Aenean fringilla felis