Assises nationales de l’éducation : Le document de base entre les mains de Ouaro

Le monde éducatif a franchi un pas en vue de l’organisation des assises nationales de l’éducation. Le document de base pour ces assises a été officiellement remis au ministre de l’Education nationale, de l’Alphabétisation et de la Promotion des Langues nationales, Stanislas Ouaro, le lundi 30 août 2021 au secrétariat permanent du Plan décennal sectoriel de l’éducation de base.

Après une démarche participative, de rencontres, de sensibilisation, un comité de rédaction de document devant servir aux discussions pendant les assises régionales, puis nationales, a été mis en place.  Selon le ministre Ouaro, ce comité a fait un travail formidable, qui a été examiné par un comité national de 200 membres.

A l’issue de ce travail, le comité s’est réuni pour apporter tous les amendements au document. Ainsi avec ce document, le monde éducatif est prêt  pour tenir ces assises. Le ministre Ouaro précisera que ce document qui doit servir de base aux discussions des assises nationales soit mis à la disposition de tous les participants au moins deux à trois semaines avant. Le ministre dit avoir introduit au Conseil des ministres, une proposition de date pour les assises nationales de l’éducation.

Lorsque le Conseil des ministres aura arrêté une date, les documents seront remis aux participants. Le document est élaboré sur la base de 12 thématiques identifiées par le ministère en charge de l’éducation nationale.  Et ces thèmes abordent selon le ministre Ouaro, toutes les problématiques de notre système éducatif, et aussi proposent des pistes de solutions qui seront appréciées et discutées par les participants. Ainsi pour le ministre Ouaro ce document après les assises régionales, servira aux discussions des assises nationales.

Le document final permettra à l’issue des assises nationales, de fonder un pacte national sur le renouveau de notre système éducatif. Membre du comité technique, Mélégué Traoré ancien ministre de l’éducation avait dirigé en 1994, les assises nationales de l’éducation. Il note que c’est le même travail qui continue. Pour lui ce qui est important, c’est de démarrer la réflexion en se basant sur les résultats des assises nationales de 1994 et 2006.

Firmin OUATTARA

Fermer le menu
ipsum velit, elementum ipsum suscipit nec Praesent ut Praesent quis