Athlétisme catégorie U-18 : Ayman et Fadilatou, les grandes révélations des Elites jeunes

Les Journées nationales des Elites jeunes en athlétisme de la catégorie U-18 ont eu lieux les 28 et 29 novembre 2020 au Stade Sangoulé Lamizana de Bobo-Dioulasso. C’est une initiative de la Fédération burkinabè d’athlétisme qui vise à détecter les meilleurs athlètes jeunes pour les compétitions internationales.

Ayman et Fadilatou ont fait des performances très satisfaisantes

S’il y a un nom à retenir à l’issue des Journées nationales des Elites jeunes dans la catégorie minime, c’est bien Ayman Bakouan de la région du Centre-Nord. Elève du collège Saint Corneille de Kaya, ce dernier a dominé ses coéquipiers au triple saut en réalisant un exploit de 13,63 m. Une performance rare sous nos tropiques dans cette catégorie de l’avis de Missiri Théophile Sawadogo, Directeur technique national (DTN) à la Fédération burkinabè d’athlétisme. «L’athlète est à sa première année de compétions et depuis que je suis DTN, c’est l’une des compétitions où on n’a eu des performances aussi exceptionnelles. La plupart des régions ont dominé», note-t-il. D’autres jeunes athlètes se sont aussi distingués dans les autres disciplines toujours chez les U-18 garçons. En saut en hauteur, Somaïla Sabo de la région des Hauts-Bassins occupe la première place après avoir sauté 1,72 m. Son coéquipier, Somé H. Der a été le plus rapide dans la course des 100 m, 200 m, et 400 m qu’il a remporté respectivement en (11’’ °), (22’’4) et (50’’7). Le lancé de poids, Javelot et de Disque a été remporté respectivement par Galilou Sawadogo des Cascades et Dominique Tebda des Hauts-Bassins.  Chez les U-18 filles, Fadilatou Zongo de la région du Centre est la première en saut en longueur avec une performance de 4,78 m. Elle s’est également imposé aux 100 m, 200 m et 400 m.

Un avenir promoteur pour l’athlétisme burkinabè

Selon le DTN Missiri Théophile Sawadogo, rarement l’on n’a enregistré autant de performances dans cette catégorie. «C’est du jamais vu dans cette catégorie. Je pense que le ministère des Sports a très bien compris en mettant l’accent sur la relève », loue t- il avant d’assurer qu’ «au niveau de la Fédération, il aura un suivi de ces athlètes notamment le jeune de Kaya qui a fait une performance extraordinaire». Pour le DTN, «la compétition a été de très haut niveau et l’engouement était de taille même si pour des raisons de calendrier scolaire beaucoup d’établissements n’ont pu prendre participer». Les Journées nationales des Elites jeunes ont réuni les meilleurs athlètes des établissements scolaires de plusieurs régions du pays. Elles constituent un réel motif de satisfaction pour la Fédération burkinabè d’athlétisme.  «Cette année nous avons les championnats U-20 et U-18. Ces journées nous permettent de donner de la compétition à tous les jeunes qui sont restés des mois sans compétition, de booster leur performance et de retenir les meilleurs pour représenter le Burkina Faso aux échéances internationaux», a expliqué Amadou Diallo, Secrétaire général de la Fédération burkinabè d’athlétisme.

Ousmane TRAORE

Fermer le menu
ut Sed ante. id lectus felis dolor Lorem id, ut eget Phasellus