Attaque à mains armées : Ils se faisaient passer pour des orpailleurs aux yeux de leurs familles

La gendarmerie de Benogo, de la brigade de Nongremasson vient de mettre hors d’état de nuire un réseau de délinquants spécialisé dans les braquages à mains armées. Le commandant de cette brigade, l’Adjudant chef Major Savadogo Abdoulaye et son équipe ont présenté les délinquants, quelques butins, des victimes et détaillés leur mode opératoire aux hommes de médias, ce mercredi 20 janvier 2021.

Ces trois jeunes de 22 à 23 ans sont auteurs de plusieurs attaques à mains armées

Ils sont trois sur quatre membres du réseau d’agresseurs interpellés par la gendarmerie de Benogo au secteur 42 de Ouagadougou, le 13 janvier 2021 après leur dernier braquage, suite à un appel anonyme. Ainsi, les investigations ont révélé que ces jeunes de 22 à 23 ans  sont des délinquants téméraires. Ils ont constitué un réseau pour opérer à Ouagadougou, Saaba, Ziniaré, Nagréongo, Laye et Yako. Ainsi après une longue lutte avec les délinquants où un membre de l’unité s’est fait mordre, la gendarmerie a pu mettre en détention trois malfrats. Parmi eux, il y a un repris de justice de 2013. Les deux autres affirment n’avoir pas fait la prison. Le quatrième,  âgé de 25 ans, a pris la fuite, mais il a été localisé et rejoindra bientôt les autres membres du groupe.  Leur mode opératoire est simple selon le commandant de brigade Abdoulaye Savadogo. Ils se rendaient dans la localité, identifiaient leurs cibles et convenaient d’un jour pour les agresser et se retrouvaient à Ouagadougou pour partager leur butin. Ils masquaient leurs activités et ont élu domicile sur le site de Boura dans le Passoré. Ils se faisaient passer pour des orpailleurs aux yeux de leur famille. Ces trois dernières semaines, ce groupe a mené quatre attaques à mains armées. En effet le 24 décembre 2020, ils ont braqué une boutique à Yako et emporté 3 millions FCFA et des téléphones portables. Toujours à Yako le 30 décembre 2020, ils attaquent une pharmacie, dépouillent les clients tout comme les responsables. Ensuite la première semaine du mois de janvier, ils  ont braqué une boutique à Ziniaré et emporté de l’argent en CFA et en euro. Le 5 janvier 2021, ils se sont rendus à Nagréongo pour braquer une boutique d’où ils emporteront 8 millions FCFA. Le 12 janvier 2021 ils se sont rendus encore à Nagréongo pour braquer une boutique et repartiront avec 1,5 million FCFA. C’est à partir de ce moment que la brigade de gendarmerie de Nongremasson s’est mise à leurs trousses. Le commandant Savadogo terminera par un cri de cœur à l’endroit des populations  pour qu’ils puissent comprendre leur mission.

Firmin OUATTARA

Fermer le menu
commodo sem, ut et, risus eleifend amet, tempus nunc commodo id ut