Nécrologie: Retrouvé mort, l’imam de Djibo ne prêchera plus

Ce sera sans aucun doute le mort de trop. L’iman de Djibo, Souaibou Cissé, enlevé le mardi 11 août alors qu’il avait quitté Ouagadougou pour Djibou, a été retrouvé mort le samedi 15 à quelques encablures de la ville. A dire que le choc est terrible à Dori. Car l’imam Souaibou Cissé apparaissait comme l’un des derniers exemples de la résilience et de résistance des Djibolais au terrorisme. Longtemps menacé, il se savait dans le collimateur des terroristes. Mais, il avait fait son choix, celui de rester à Djibo auprès des siens et mourir s’il le faut auprès d’eux. C’est finalement ce qui lui est arrivé. Avant lui, de nombreuses autres personnalités et leaders d’opinion comme le maire de la ville et des conseillers municipaux dans la province, ont été tués par les mêmes terroristes. A Djibo, il y a un problème que l’Etat se doit de résoudre. Djibo ne peut et ne doit être le Kidal du Burkina où l’Etat a disparu. A moins qu’il n’y ait plus d’autres solutions.

Fermer le menu
Nullam dictum Curabitur consectetur nec dapibus mattis elit.