Au palais de justice de Bobo : Comment un cultivateur a vendu les 16 hectares de la CCIBF à Moami

Un cultivateur du nom de S.K a été condamné lundi 20 septembre 2021 à 2 ans de prison ferme pour des faits d’escroquerie portant sur un terrain de 16 hectares. Il doit aussi s’acquitter d’une amende de 1.000.000 F CFA.

Les faits se sont produits dans le village de Moami, localité située à environ 25 km de Bobo-Dioulasso. Dans le but de gagner l’argent, S.K, utilise des manœuvres frauduleuses. Il monte donc un scénario en se faisant passer pour un propriétaire terrien. Pour avoir la confiance de sa victime, celui- ci  prend le soin de la conduire sur les lieux pour lui indiquer le terrain. C’est dans ces circonstances qu’il laisse croire à la victime qu’il dispose d’un terrain de 16 hectares en vente.

Alors qu’au moment des faits, S.K était bel et bien conscient que le terrain ne lui appartient pas, mais est plutôt la propriété de la Chambre de Commerce et d’Industrie de Bobo-Dioulasso. La victime étant impatiente d’acquérir le dit terrain accepte sa proposition, en lui remettant la somme totale de 1.722.000 F CFA. Lorsque la victime s’est rendue compte par la suite que l’affaire du terrain qu’il a acheté est floue, il a déposé plainte. C’est suite à cette plainte que S.K est poursuivi pour des faits d’escroquerie. L’affaire se retrouve devant le tribunal correctionnel de Bobo-Dioulasso.

Le dossier est retenu à l’audience de ce lundi 20 septembre 2021. A la barre, le prévenu reconnait partiellement les faits qui lui sont reprochés. Le parquet a qualifié ces faits d’escroquerie conformément à l’article 613 du code pénal burkinabè. En réquisition, demande au tribunal de maintenir S.K dans les liens de la prévention et de le condamner à une peine de 2 ans et une amende de 1000.000 F CFA, toutes fermes. Le tribunal a suivi le parquet dans ses réquisitions en déclarant S.K coupable des faits d’escroquerie. En répression, le condamne à une peine d’emprisonnement de 2 ans ferme plus une amende de 1.000.000 F CFA également ferme.

Ben Alassane DAO

Fermer le menu
Aenean mattis diam ultricies ipsum libero. ut justo id fringilla