Au palais de justice de Bobo : Deux élèves fraudeurs au Bac 2021 condamnés

Deux élèves que nous nommons ici S.T et C.T tous domiciliés au secteur 9 de Bobo-Dioulasso, sont condamnés à 3 mois de prison et une amende de 500.000 F CFA le tout assorti de sursis pour avoir fraudé à l’examen du Baccalauréat session 2021. Ils ont été appréhendés lors des épreuves de Physique Chimie et de Science de la Vie et de la Terre.

Les faits se sont déroulés à Bobo-Dioulasso le 8 et 9 juillet 2021 pendant le déroulement des épreuves du Baccalauréat session 2021. Il ressort que S.T et C.T sont tous deux élèves en classe de Terminale. Et pour mieux préparer le Baccalauréat ils forment un groupe d’étude. Dans le groupe C.T est fort en Science de la Vie et de la Terre tandis que S.T lui se débrouille mieux en Physique Chimie.

Le premier jour des faits, c’est-à-dire le 8 juillet Monsieur C.T pénètre dans la salle de composition avec son téléphone portable en violation du règlement des examens scolaires au Burkina Faso. Et, a envoyé les réponses de l’épreuve de Sciences de la Vie et de la Terre à Mademoiselle S.T via WhatsApp. Le lendemain, c’est-à-dire le 9 juillet, Mademoiselle S.T à son tour, a envoyé les réponses de Physique Chimie à Monsieur C.T par le même canal.

Malheur à eux, ils ont été interpellés par un surveillant. Par la suite, les deux élèves ont été déposés à la Maison d’arrêt et de correction de Bobo (MACB). A la barre, ce lundi 23 août 2021 les deux prévenus reconnaissent les faits qui leur sont reprochés. Toutefois le procureur a voulu en s’avoir plus. « Êtes-vous fière de tricher pour obtenir le Baccalauréat ? « Non !» Répondent les prévenus. Après la phase des interrogations, le procureur a ensuite qualifié les faits conformément à l’article 376 du code pénal burkinabè.

Il estime que les faits de fraude sont suffisamment graves en ce sens qu’ils peuvent favoriser la corruption à l’avenir. Pour cela le parquet a souhaité du tribunal que les prévenus soient maintenus dans les liens de la prévention en les condamnant à une peine d’emprisonnement de 6 mois et une amende de 100.000 FCFA le tout avec sursis. Finalement, le tribunal après délibération a condamné les deux élèves fraudeurs à 3 mois de prison et une amende de 500.000 CFA, le tout avec sursis à exécution.

Ben Alassane DAO

Fermer le menu
id odio fringilla consectetur Praesent vel, mattis