Au palais de justice de Bobo : Un récidiviste écope de 4 ans de prison

Un récidiviste de vol Smartphone nommé S.B est condamné à 4 ans de prison et une amende de 500.000 F CFA, les tous fermes, pour vol de téléphone portable. Poursuivi pour les mêmes faits, Monsieur K.L avait écopé d’un an de prison avec sursis en 2020. Quant à la partie civile, elle demande une somme de 300.000 F CFA au titre des dommages et intérêts.

Les faits se sont passés le lendemain de la fête de ramadan 2021, dans un salon de coiffure de Colma, secteur 11 de la vile de Bobo-Dioulasso. Monsieur S.B réside au secteur 24 de Bobo. Un jour de passage devant un salon de coiffure à Colma, il se rend compte qu’il n’y avait personne à l’intérieur du salon de coiffure. C’est dans ces circonstances qu’il pénètre dans le salon et rentre en possession d’un téléphone portable d’une valeur de 85.000 F CFA plus la somme de 300.000 F CFA.

Après avoir pris le téléphone portable, il l’a vendu à une autre personne. La victime porte plainte au commissariat central de police de Bobo-Dioulasso. Les recherches de la police ont conduit à  mettre la main sur Monsieur S.B. A la barre, le prévenu reconnait les faits qui lui sont reprochés. Le procureur du Faso qualifie ces faits de vol conformément à l’article 611 du code pénal burkinabè. En réquisition, le parquet demande au tribunal de condamner S.B à une peine d’emprisonnement de 2 ans plus l’année de sursis en 2020 et une amende de 500.000 F CFA, toutes fermes.

Le tribunal a reconnu Monsieur S.B coupable de vol. En répression, le condamne à une peine d’emprisonnement de 4 ans ferme et une amende de 500.000 F CFA également ferme. En outre, condamne le prévenu à verser la somme de 300.000 F CFA à la victime au titre des dommages et intérêts.

Ben Alassane DAO

Fermer le menu
ut ut ante. in nunc mattis libero Sed