Tribune : Ces millions qui risquent d’accentuer la stigmatisation !

La semaine dernière, a été rendue publique une liste d’une vingtaine d’individus «activement recherchés pour participation ou complicité dans la planification ou la conduite d’actes terroristes». La même publication précise que «si vous fournissez des informations de nature à permettre l’arrestation ou la neutralisation d’un de ces individus, vous recevrez le montant indiqué sur la photo du concerné». Et les montants varient de 100 millions à 180 millions FCFA. Toute chose qui a aiguisé des appétits.

A peine 48 heures après cette publication, une personne a été arrêtée à Bobo-Dioulasso par des «chasseurs de primes» et présentée comme terroriste. Heureusement pour cet infortuné, les responsables de la sécurité l’ont identifié comme un Volontaire pour la défense de la patrie (VDP). Le Burkina Faso est-il devenu un Far-West ? Si ce n’est le cas, ça y ressemble fort bien. Puisque cette pratique, nous la connaissons à travers les films westerns. Où, le shérif de la ville placarde les images de fugitifs, appelant ses administrés à les traquer moyennant une prime à celui qui parvient à le capturer ou le mettre hors d’état de nuire.

Avec de telles sommes ci-dessus proposées, dans un pays où la population croupit sous la misère, la tentation est grande de se lancer dans une recherche effrénée de terroristes. Chacun voulant trouver au plus vite « son terroriste » afin de toucher le Jack pot. Dans ces conditions, les risques de délit de faciès sont grands. Ce qui peut accentuer la stigmatisation dont des membres de la communauté peule notamment, se sentent victimes. Malheureusement, la première victime de cette chasse à la prime se trouve être de cette communauté.

Si le pire a été évité à cette personne à Bobo-Dioulasso, en ville, qu’en serait-il si cela s’était produit dans un village où il n’y pas de force de défense et sécurité ayant le bon réflexe ? Le drame pourrait vite arriver. Il faut donc appeler la population à ne pas commettre le pire, lorsqu’un individu est soupçonné d’être terroriste ou complice des terroristes. La personne est présumée innocente. Il faut la conduire chez les forces de défense et de sécurité qui feront les vérifications nécessaires. Et éviter la vindicte populaire, le meurtre crapuleux.

Aly KONATE

alykonat@yahoo.fr

Fermer le menu
ut justo mattis ut commodo at sem,