Au palais de justice de Bobo : Un sexagénaire escroque 4.170.000 FCFA

Deux présumés auteurs d’escroquerie portant sur un champ de six hectares situés à Nasso, un village rattaché à la commune de Bobo, ont comparu devant la chambre correctionnelle du TGI de Bobo, ce lundi 16 janvier 2023. Ils ont écopé des peines d’emprisonnement ferme et à l’amende avec sursis.

Les faits se déroulent en mai 2021. La famille “Z” basée en Côte d’Ivoire a besoin d’un champ au Burkina pour mener ses activités agricoles. Le chef de famille prend attache avec un de ses fils résidant au pays à qui il demande de se renseigner sur le dossier. Après quoi, ce dernier tombe sur un sexagénaire. Domicilié au secteur 11 de Bobo celui-ci fait comprendre qu’il a des nouvelles concernant un champ de six hectares à Nasso. Pis, il fait une mise en scène en laissant croire à la victime qu’il connaît le propriétaire du terrain et le Conseil villageois de développement (CVD) de Nasso. Rapidement, il fait venir un jeune qui est vigile au petit séminaire de ladite localité.

Il le fait passer pour le propriétaire terrien à la victime. La famille ‘’Z’’ étant à la recherche de terres cultivables, ne s’est pas posée trop d’interrogations. Elle décaisse aussitôt la somme de 4.170.000 F CFA pour rentrer en possession de son champ. De tractations en tractations, la famille “Z” n’a pas eu de nouvelles de ses champs par la suite.  Elle se rend compte qu’elle a été dupée. L’argent déjà versé n’a non plus été restitué après moult tentative.  Pour se faire justice, la famille décide de porter plainte contre les deux présumés auteurs. Au regard des faits, le parquet les a poursuivis pour escroquerie. Au départ, aucun des prévenus n’a reconnu les faits. C’est vers la fin des débats, qu’ils ont reconnu avoir monté un complot pour escroquer la victime. Sur ce, le parquet a requis contre chacun 60 mois et 1 million d’amende, le tout ferme.

Le tribunal les a déclarés coupables des faits qui leur sont reprochés. En répression, condamne chacun à 24 mois d’emprisonnement dont 6 mois ferme pour le premier et 12 mois ferme contre le natif de Nasso, qui s’est présenté comme propriétaire terrien. Quant à la peine d’amende, il s’agit de 1 million de F CFA assortie du sursis pour chacun. Aussi ils doivent payer solidairement la somme de 4.170.000 F CFA.

Ben Alassane DAO

Fermer le menu
ut felis Nullam fringilla at libero. diam