Au palais de justice : Un faux pandore à la barre

Un homme nommé “Bako”, nom d’emprunt, a relevé appel de sa décision en première instance. Il a été condamné le 1er mars 2022 à une peine d’emprisonnement de 5 ans et une amende de 3.000.000 F CFA, le tout ferme pour des faits d’escroquerie et usage de faux titre.

Bako est employé de commerce à Bobo-Dioulasso. En plus de ses activités de commerce, il se fait passer pour un gendarme. C’est ainsi qu’il rencontre un autre monsieur et se présente à lui comme étant gendarme de profession. C’est ainsi que ce dernier lui a confié une mission de recherche de sa copine.

Etant conscient qu’il n’avait pas la qualité de gendarme pour accomplir ce service, il s’est fait remettre la somme de 110.000 F CFA. Poursuivi pour escroquerie et usurpation de titre, Bako a été condamné à 5 ans de prison et une amende de 3.000.000 F CFA, le tout ferme, par le tribunal correctionnel le 1er mars 2022. Quatre jours après cette décision, Bako a fait appel pour demander une réduction de la peine.

L’audience en appel a eu lieu le lundi 5 septembre 2022 devant les juges de la Cour d’appel. Lors de cette audience, le parquet général a déclaré l’appel recevable. Au titre des réquisitions, le parquet général demande à infirmer la première décision en demandant à la Cour de condamner Bako à 3 ans et une amende de 3.000.000 F CFA, le tout ferme.

Le verdict de la Cour est attendu pour le 26 septembre 2022.

Ben Alassane DAO

Fermer le menu
sed Phasellus eget vulputate, Sed ut et, dictum Praesent justo