Baccalauréat 2020 : 125 805 sur la ligne de départ

C’est parti pour les épreuves du Baccalauréat session 2020. Au niveau national, ils sont 125 805 candidats. Le lancement officiel a été fait à Ouagadougou au lycée mixte de Gounghin, le 03 août 2020 par le ministre de l’Education nationale, de l’alphabétisation et de la promotion des langues nationales (MENAPLN), Stanislas Ouaro.

Le ministre de l’Education nationale, Stanislas Ouaro procédant à l’ouverture de l’enveloppe

À l’assaut de leur premier diplôme universitaire, ce sont au total 125 805 candidats au plan national, dont à peu près 1110 candidats qui composent dans le centre du lycée Mixte de Gounghin, l’un des 257 centres retenus à cet effet, toutes séries confondues. Le plus jeune de cette session 2020 a 15 ans, tandis que le plus âgé en a 63. Après s’être rassuré que les consignes liées entre autres, aux mesures-barrières contre la COVID-19, à la discipline pour éviter les fraudes, le ministre de l’Education nationale, de l’Alphabétisation et de la promotion des langues nationales (MENAPLN), Stanislas Ouaro, en plus d’encourager et de prodiguer des conseils aux candidats, a procédé au lancement officiel du baccalauréat session 2020. Un commentaire de texte, «toutes les productions techniques sont-elles acceptables ?» et « les œuvres d’ars sont des satisfactions des désirs inconscients. Qu’en pensez-vous ? », C’est avec ces sujets de philosophie que les candidats de la série littéraire ont débuté les épreuves. Pour cette session de 2020, le ministre de l’Education a annoncé que les candidats sont répartis dans 257 centres dispatchés dans 77 villes de qui abritent les 471 jurys. Cette session mobilise un peu plus de 400 acteurs à travers le pays et coûte plus de 5,5 milliards de FCFA. « Ce qu’on constate encore, c’est qu’on a quand même 116 milles candidats qui passent un baccalauréat d’enseignement général. C’est un défi que nous poursuivons, faire en sorte qu’on oriente beaucoup plus vers les formations technologiques et autres », a laissé entendre le ministre. Mais, il a tenu à saluer le nombre de candidat au baccalauréat série C qui est de 321. Cela montre selon lui, que les efforts en matière de développement des lycées scientifiques commencent à payer. Pour le centre qui a abrité le lancement officiel de cette année, le lycée mixte de Gounghin, son président, Dieudonné Noël Bagué a informé qu’il est composé de 4 jurys (108 ; 109 ; 110 et 111) tous de séries littéraires, série A4, A5 avec à peu près 1110 candidats dont des candidats en 11 en situation de handicape et environ 450 candidats libres.  Rendez-vous le 13 août pour les résultats du 1er tour et le 17 pour le début du 2nd tour.

Aïcha TRAORE

Fermer le menu
mattis consectetur diam Donec Sed leo. amet, mi, libero risus. venenatis accumsan