Besoin humanitaire au Burkina : La France promet une aide de 41 milliards de FCFA

Le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré a reçu en audience le 08 janvier 2021 le ministre français de l’Europe et des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian. Les échanges ont porté sur la lutte contre le terrorisme, dans le cadre du suivi des sommets de Pau et de Nouakchott et de la coalition pour le Sahel et la coopération bilatérale.

Les échanges avec le président Kaboré ont permis d’aborder des sujets de coopération régionale et de sécurité au Sahel

 

À sa sortie d’audience, Jean-Yves Le Drian a confié que cette visite de sa part, après la participation d’une délégation française à l’investiture du président du Faso, démontre les liens solides d’amitié qui existent entre les deux pays. Ce déplacement pour lui a permis de féliciter de vive voix, le président Kaboré pour sa réélection et lui souhaiter tous ses vœux de succès dans la haute mission qui lui a été confiée à nouveau par le peuple burkinabè. Il a ainsi salué l’engagement de Roch Marc Christian Kaboré à être le président de tous les Burkinabè, et sa volonté de travailler pour la promotion du vivre-ensemble, la cohésion nationale et le développement durable au Burkina Faso. «Le dialogue et l’esprit de responsabilité qui ont prévalu au sein de la classe politique ont permis aussi de faire aboutir le processus électoral dans de bonnes conditions, malgré le contexte sécuritaire difficile. Cet esprit de consensus et l’ancrage démocratique du Burkina Faso sont exemplaires», a souligné le chef de la diplomatie française. Jean-Yves Le Drian a également réaffirmé la détermination de son pays à accompagner le Burkina Faso dans le domaine de la sécurité et dans sa politique de développement économique et social. A ce titre, il a rappelé que dans le domaine du développement, l’action de la France intervient en priorité  dans la cadre du Programme d’urgence pour le Sahel (PUS) élargi. En sus, pour permettre au gouvernement de faire face au besoin humanitaire croissant du Burkina Faso, le ministre français a révélé que son pays a augmenté de façon significative ses engagements financiers. «En  2002, cette aide s’élevait à plus de 10 millions d’euros et sera renouvelée en 2021 à cette même hauteur. A titre bilatéral par ailleurs, notre aides a plus que triplé  entre 2019 à 2020 passant de près de 2 millions d’euros en 2019 à plus de 6 millions d’euros en 2020 soit près de 41 milliards de FCFA. La France a aussi consacré 7 millions d’euros d’appui budgétaire au gouvernement burkinabè pour faire face aux conséquences de la pandémie de la COVID-19», a souligné Jean-Yves Le Drian avant de confier : «Je me réjouis enfin que le Burkina Faso ait pu bénéficier de l’initiative sur la suspension du service de la dette». Pour ce qui est de l’extradition de François Compaoré, «nous avons engagé l’extradition de François Compaoré. Le décret d’extradition a été signé par le Premier ministre, le Garde des sceaux en février dernier. L’intéressé a fait appel devant le Conseil d’Etat qui va lui même se prononcer sur ses principes, mais la position de la France est très claire ».

Aïcha TRAORE

Fermer le menu
quis dolor. commodo risus. massa vulputate, nunc diam risus vel,