Bobo/Arrondissement 3 : Le foncier et la politique menacent le vivre-ensemble

Tout comme dans l’arrondissement 1 ; 2 ; 4 ; 7 de la commune de Bobo-Dioulasso, il s’est ouvert le vendredi 13 août dernier dans le cadre du processus de réconciliation nationale, une concertation regroupant les forces vives de l’Arrondissement 3.

Ouverts sous la présidence de Karim Ouédraogo, Secrétaire générale de la province du Houet, les échanges des forces vives sur la mise en œuvre du processus de réconciliation, ont duré plus de deux heures. Au cours de la rencontre, il est ressorti que les problèmes liés au foncier ; à la politique ; aux conflits entre éleveurs et agriculteurs … sont les principaux perturbateurs du vivre-ensemble dans l’arrondissement dirigé par le maire Vinsou Sanou. Pour pallier cet état de fait et aboutir à une réconciliation véritable et non de façade, des propositions ont été faites.

Parmi ces propositions il y a entre autres, la médiation par des personnes-ressources, la création de zones de pâturage pour les bergers, une justice équitable pour tous. Pour le maire Vinsou Sanou, ce cadre de concertation est une occasion pour son arrondissement d’exposer les problèmes qui entravent le vivre-ensemble afin de trouver des solutions définitives. « Nous remercions le président du Faso pour son engagement à nous conduire à une réconciliation qui va réunir tous les fils et filles du pays, y compris les exilés.

Au niveau de l’arrondissement, nous avons recensé les problèmes qui fragilisent la cohésion et proposé des solutions. Nous espérons qu’à la sortie du forum national sur la réconciliation, nous aurons des solutions définitives », va-t-il déclarer

Aymeric KANI

Fermer le menu
mattis ut at justo id Lorem sed