Centenaire du parti communiste chinois : Renforcer l’orientation théorique et politique

L’organe consultatif politique suprême de la République populaire de Chine a entamé sa session annuelle dans la capitale politique à Beijing.

Un total de 5974 propositions ont été soumises depuis la dernière session annuelle de l’organe consultatif politique suprême

Le Président chinois, Xi Jinping et d’autres dirigeants chinois ont participé à la réunion d’ouverture de la quatrième session du 13ème Comité national de la Conférence consultative politique du Peuple chinois (CCPPC), organisée au Grand Palais du Peuple. L’ordre du jour de la session a été examiné et approuvé durant la réunion d’ouverture. Le président du Comité national de la CCPPC, Wang Yanga a présenté un rapport d’activité du Comité permanent du Comité national de la CCPPC à la session. Notant que 2020 marquait une année extraordinaire dans l’histoire de la République populaire de Chine, M. Wang a déclaré que le Comité national de la CCPPC et son Comité permanent, sous la direction forte du Comité central du Parti communiste chinois (PCC), avaient rempli les tâches centrées sur la coordination du contrôle de l’épidémie et du développement économique et social, en contribuant activement à l’accomplissement des tâches du 13ème Plan quinquennal (2016-2020). S’agissant du travail de la CCPPC en 2021, M. Wang a mis l’accent sur les quatre aspects suivants : se concentrer sur le centenaire du PCC pour renforcer l’orientation théorique et politique, se focaliser sur la manière de servir la mise en œuvre du 14ème Plan quinquennal (2021-2025) afin d’améliorer l’efficacité de la consultation, mettre davantage en commun la sagesse et la force, ainsi qu’améliorer la performance du travail. Les participants ont également été informés du traitement des propositions soumises par les conseillers politiques. Un total de 5.974 propositions ont été soumises depuis la dernière session annuelle de l’organe consultatif politique suprême, a déclaré Gu Shengzu, vice-président du Comité national de la CCPPC, en présentant un rapport sur les propositions.

Le système électoral de Hong Kong doit assurer “la gouvernance de Hong Kong par les patriotes”

Le système électoral de la Région administrative spéciale (RAS) de Hong Kong doit se confirmer au principe “un pays, deux systèmes”, répondre aux réalités de la RAS de Hong Kong et servir à assurer “la gouvernance de Hong Kong par les patriotes”, a déclaré vendredi le haut législateur chinois Wang Chen. Un projet de décision sur l’amélioration du système électoral de la RAS de Hong Kong a été soumis vendredi à la quatrième session annuelle de la 13ème Assemblée populaire nationale (APN), l’organe législatif suprême, pour délibération. M. Wang, vice-président du Comité permanent de l’APN, a prononcé un discours explicatif sur le projet lors de la réunion d’ouverture de la session. Ce n’est que lorsque le principe “la gouvernance de Hong Kong par les patriotes” est observé que la juridiction globale des autorités centrales sur la RAS de Hong Kong peut être appliquée de manière efficace, que l’ordre constitutionnel comme l’établit la Constitution et la Loi fondamentale peut être maintenue efficacement et que les divers problèmes profondément enracinés peuvent être résolus avec efficacité, a indiqué M. Wang. C’est le seul moyen pour que Hong Kong réalise une stabilité durable et apporte sa due contribution à la réalisation du renouveau national, a-t-il ajouté.

L’organe législatif suprême en délibération

Le système électoral de la RAS de Hong Kong, dont les méthodes de sélection du chef de l’exécutif et de formation du Conseil législatif, doit suivre strictement et refléter pleinement le principe politique et le critère de la gestion de Hong Kong par les Hongkongais avec les patriotes comme corps principal et fournir des garanties institutionnelles à cet égard, a-t-il souligné.

L’organe législatif suprême chinois a le pouvoir et la responsabilité d’améliorer le système électoral de Hong Kong

L’Assemblée populaire nationale (APN), l’organe législatif suprême de la Chine, a le pouvoir et la responsabilité de prendre une décision au niveau constitutionnel pour améliorer le système électoral de la Région administrative spéciale de Hong Kong (RASHK), a déclaré jeudi un porte-parole. Zhang Yesui, porte-parole de la quatrième session annuelle de la 13ème APN, a fait ces remarques à la veille de l’ouverture de la session annuelle de l’organe législatif suprême. Qualifiant le système électoral de la RASHK d’élément important de sa structure politique, M. Zhang a déclaré que ce qui s’était passé ces dernières années avait prouvé la nécessité d’améliorer le système en phase avec le temps afin de fournir une garantie institutionnelle solide pour mettre pleinement et fidèlement en œuvre “un pays, deux systèmes” et appliquer pleinement le principe “la gouvernance de Hong Kong par les patriotes”. Selon l’ordre du jour, l’APN délibérera sur un projet de décision concernant l’amélioration du système électoral de la RASHK au cours de la session prochaine.

Jules TIENDREBEOGO

Fermer le menu
libero libero Donec sit dolor dolor. adipiscing