Chambre de commerce et d’industrie : Un master spécialisé pour les structures de santé

La Chambre de commerce et d’industrie du Burkina Faso (CCI-BF) a procédé le lundi 24 mai 2021 à Ouagadougou, à la signature de conventions pour la mise en œuvre  du master en management des structures de santé.

Cette signature de convention concerne l’Ordre national des médecins, l’Ordre national des pharmaciens, et l’Association des promoteurs des cliniques et polycliniques du Burkina. C’est dans le but de renforcer sa contribution à l’essor de l’économie par le développement de ressources humaines qualifiées pour les différents secteurs d’activités économiques, que la Chambre de commerce et d’industrie du Burkina Faso a mis en œuvre un programme de formation de master en management des structures de santé.

Pour la conception et la construction du nouveau programme de formation, la CCI-BF a d’abord procédé à une série de rencontres et d’écoute des principaux acteurs du monde de la santé et de la formation professionnelle. Selon le Directeur général de la CCI-BF, Issaka Kargougou représentant le président Mahamadi Sawadogo, le master spécialisé en management des structures de santé vise à l’acquisition des compétences managériales d’entrepreneuriat, de gestionnaire, de créateur. «Il permettra d’associer à des compétences techniques, scientifiques ou de gestion, des connaissances et savoirs-faires dans toutes les dimensions du management appliqué aux établissements et entreprises de santé », a-t-il fait savoir.

Par ailleurs, il a indiqué que les objectifs du master spécialisé s’articulent autour de quatre axes. A savoir : assurer l’efficience de l’administration et de gestion des ressources ; appuyer et mettre en œuvre l’alignement de ces ressources sur les choix et projets stratégiques des secteurs privé et publique ; l’accompagnement des projets de création ; l’accompagnement des entreprises publiques de santé.

Le président de l’Ordre national des médecins, Norbert Ramdé, a salué cette initiative de la Chambre de commerce et d’industrie du Burkina Faso (CCI-BF). «Nous sommes heureux de l’initiative et nous partenaires, nous mettrons les capacités nécessaires pour que ce master spécialisé soit une réussite dans notre pays», a-t-il indiqué.

Odom YANOGO

Fermer le menu
ipsum elementum elit. libero risus suscipit adipiscing et, felis