CHAN/ CAMEROUN 2020 : Les Étalons à un pas de la qualification au second Tour

Le Burkina Faso s’est remis dans la marche vers une possible qualification pour le second Tour du Championnat d’Afrique des Nations après son succès sur le Zimbabwe sur le score de 3 buts à 1. Il ne reste plus qu’une marche pour les protégés du coach Seydou Zerbo dit Krol pour une première qualification au second Tour et cela passe par une victoire contre le pays organisateur le CAMEROUN.

Une victoire contre le Cameroun ouvrira les portes du second tour au Étalons locaux

Le CHAN 2020 avait mal débuté pour les Étalons locaux.  Ils s’étaient mis dans une situation difficile après la défaite face aux aigles du Mali 1 but à 0. Le sursaut d’orgueil de l’équipe a eu pour effet un réveil contre les Warriors du Zimbabwe. Les Étalons se sont remis dans la bonne marche en dominant l’adversaire 3 buts à 1. Contrairement au premier match contre le Mali, le coach Seydou Zerbo dit Krol a apporté du changement dans son onze de départ avec les titularisations de Hamed Belém, Sansan Dah, Sami Hien et du meilleur buteur du Fasofoot, Mohamed Lamine Ouattara. Un bon coaching qui a permis aux Étalons d’avoir un jeu équilibré et la défaite allait être plus lourd pour le Zimbabwe si les attaquants Burkinabè avaient été plus réalistes devant les buts. Cette étape franchit, les Étalons n’ont plus de calcul à se faire. Il faut impérativement battre le pays organisateur, le Cameroun le 24 janvier prochain pour obtenir son ticket pour le second tour. Ça ne sera pas facile de jouer les Lions indomptables pour le dernier match de poule surtout qu’eux aussi sont en quête d’une qualification. Pour y réussir l’exploit, les Étalons locaux devront jouer sans complexe, avec beaucoup de rigueur et de réalisme devant les buts. Avant cette rencontre cruciale le coach Seydou Zerbo dit Krol doit revoir avec ses joueurs l’adresse devant les buts et une rigueur défensive. Ce n’est pas la première fois que le Burkina Faso joue le dernier match de poule contre le pays organisateur. On se souvient du match des Étalons juniors lors de la CAN en 2007, contre le Congo. Les nôtres avaient perdu le match suite à un penalty que l’arbitre de la partie avait sifflé en faveur du pays organisateur. Les Étalons doivent s’attendre à tout pour cette rencontre donc doivent être psychologiquement et mentalement préparé. Surtout éviter le balbutiement comme lors du match contre les aigles du Mali.

Firmin OUATTARA

Fermer le menu
leo. venenatis, sed ipsum libero. dolor. Phasellus vulputate, amet,