Commune de Orodara: la délégation spéciale dresse son bilan

L’article 11 de la loi 2009-65 portant code général des collectivités territoriales stipule que les habitants de la collectivité territoriale ont droit à l’information sur la gestion des affaires locales. Aussi, la délégation spéciale de la commune de Orodara s’est prêtée à cet exercice en initiant une journée de redevabilité à ses administrés, le vendredi 22 février dernier à la mairie de Orodara.

Placée sous le patronage du Haut-commissaire de la province, représenté par son secrétaire général, cette session a pour but de dresser le bilan des exercices 2022 et 2023 en faisant ressortir les actions posées, la situation de la mobilisation des ressources, les difficultés rencontrées et les perspectives.
Selon Emmanuel Konaté, président de la délégation spéciale et par ailleurs préfet du département de Orodara, la délégation spéciale s’est investie dans plusieurs domaines au profit de sa population. Ainsi, dans le domaine de l’éducation, il y a eu l’acquisition de fournitures scolaires, d’équipements scolaires, la construction et la réhabilitation des classes, de latrines, de logements, la contribution à l’organisation des examens scolaires, etc. Dans le domaine de la santé et de l’hygiène publique, selon le PDS, la délégation spéciale a posé des actions comme la construction et la réhabilitation de certains bâtiments administratifs et de logements, l’acquisition de véhicules à 2 roues et de matériels médicotechniques, de médicaments, entre autres. Dans le domaine de l’eau et de l’assainissement, la réalisation et la réhabilitation de forages, l’acquisition de matériel d’assainissement. Plusieurs autres domaines d’intervention ont été présentés à l’assemblée comme l’appui au volets social, culturel et sportif, la construction de boutiques, l’appui aux associations, aux FDS et aux VDP…
En termes de mobilisation des ressources, la délégation spéciale s’est montrée satisfaite du travail fait. En effet, au cours de l’exercice 2022, elle a pu mobiliser 149.368.714 F CFA pour une prévision de 139.239.400 FCFA soit un taux de recouvrement de 107,27%. En 2023, 204.638.096 FCFA ont été recouvrés sur une prévision de 194.925.108 FCFA soit un taux de 104,98%.

Des difficultés

Malgré cette relative satisfaction, il reste que des difficultés entravent la bonne marche de la commune. Et le président de la délégation spéciale d’énumérer certaines comme la faiblesse de recouvrement des taxes et impôts au profit du budget communal due en partie par l’incivisme fiscal de certains contribuables, la crise sécuritaire. Il a noté également la non réalisation de plusieurs activités d’investissements programmés due en partie aux restrictions sur les investissements sur fonds propres, selon une circulaire portant orientation pour les gestions budgétaires et financières des collectivités territoriales, les difficultés d’exécution de marchés par certaines entreprises. Nonobstant ces difficultés, la délégation spéciale entend poursuivre la réalisation des infrastructures et la prise d’initiatives favorables à l’épanouissement des populations dans les différents domaines qui lui sont dévolus. Après l’exposé du bilan, s’en est suivie la phase d’échanges avec les participants

Fermer le menu
risus. vel, elementum sed justo id, adipiscing