Conférence provinciale du MPP/Houet : La discipline au menu à Bobo

Concomitamment avec d’autres régions du pays, la section provinciale Houet du Mouvement du peuple pour le progrès (MPP) a tenu sa conférence statutaire ce dimanche 16 mai 2021 à Bobo-Dioulasso. Sous le thème : ”Discipline et cohésion sociale”.  Elle a été présidée par Olivier Sanou, SG provincial du parti et en présence des ministres Éric Bougouma et Adja Fatoumata Ouattara/Sanou.

Pour Éric Bougouma, c’est la suite logique de la victoire du parti aux dernières élections couplées de novembre 2020.  Et d’expliquer : « La conférence provinciale est une instance statutaire qui se tient pour examiner la vie de notre parti, pour renforcer l’unité et la cohésion au sein de nos structures et pour ensemble, examiner les perspectives ». En ligne de mire, le prochain congrès du parti est présenté comme une des principales perspectives.

Il s’est agi donc au cours de cette journée, de rassembler les cadres du parti de la province autour d’objectifs communs. Faire le bilan des élections et recueillir des recommandations, en mettant l’accent sur la discipline au sein des structures. « Le parti s’est engagé vers la consolidation de la discipline en prenant un certain nombre de décisions après enquêtes », précise le ministre Bougouma. Pour Olivier Sanou, « un parti qui se veut grand, doit savoir prendre ses responsabilités ». D’où les sanctions prises contre ceux qui se sont rendus coupables de comportements indélicats.

« Ces sanctions ne visent pas à décourager les militants, mais à encourager le militantisme vrai. », précise le Secrétaire général provincial du parti. Il espère que de la conférence émergera la vérité qui renforce davantage le parti, à travers une introspection ”permettant de voir nos forces et faiblesses en vue de proposer des solutions à appliquer et sortir toujours gagnant”. L’emploi des jeunes et des urgences sociales et sanitaires auxquels ”le chef de l’État et le gouvernement accordent une attention particulière” ont été aussi abordés. De même que le cas du camarade Herman Sirima de la mairie de l’arrondissement 7 de Bobo.

Sur ce dernier point,  Éric Bougouma n’a pas souhaité faire de commentaire, invoquant la séparation des pouvoirs et ”pour ne pas faire entrave à une procédure judiciaire en cours. ” Il espère cependant, que le camarade Herman Sirima, s’il est innocent, recouvre sa liberté au terme de cette procédure.

Sibiri SANOU

Fermer le menu
commodo felis Phasellus elementum suscipit id, facilisis et, Curabitur