Conseil constitutionnel : ‘‘Je jure d’exercer mes fonctions en toute impartialité’’

C’est fait. Nommé par décret présidentiel le 24 février 2023, Me Barthelemy Kéré a été officiellement installé dans ses nouvelles fonctions de président du Conseil constitutionnel, le 11 avril 2023 à la salle des banquets de Ouaga 2000. C’était lors d’une cérémonie présidée par le président de la Transition, Capitaine Ibrahim Traoré.

Barthelemy Kéré commande désormais aux destinées du Conseil Constitutionnel. «Je jure de bien et fidèlement remplir mes fonctions, de les exercer en toute impartialité dans le respect de la Constitution, de garder le secret des délibérations et des votes, de ne prendre aucune position publique et de ne donner aucune consultation sur les questions relevant de la compétence du Conseil », tel est le serment du nouveau président de cette institution.

À l’issue de sa prestation de serment, Me Barthélemy Kéré n’a pas manqué de rappeler le contexte actuel difficile du pays marqué par le terrorisme. Pour lui, seul l’engagement ferme de toutes les forces vives avec les forces combattantes permettra de venir à bout de ce mal. Il a interpellé les institutions judiciaires à jouer pleinement leur rôle à cette étape cruciale de la vie de la Nation menacée de disparition par la grave crise sécuritaire et humanitaire depuis 2016.

Pour sa part, il marque sa disponibilité et rassure qu’il ne ménagera aucun effort pour plaider pour le renforcement des moyens des institutions en général et des juridictions en particulier. À ses collègues, il les a invités à continuer à incarner les valeurs de sagesse, d’indépendance, d’impartialité et d’intégrité qui gouvernent la fonction de juge constitutionnel. Il a tenu à remercier le président de la Transition et son gouvernement pour avoir porté leur choix sur sa modeste personne pour présider aux destinées de cette prestigieuse institution.

Avocat de profession, le nouveau président du CC a fait ses études de droit en 1986 en France et est diplômé de Sciences criminelles de l’Université de Bordeaux. Né le 24 août 1958, marié et père de 03 enfants, il a occupé plusieurs hautes fonctions au Burkina Faso parmi lesquelles : ministre de la Justice de janvier à septembre 2022 ;  Bâtonnier barreau du Burkina Faso en 2003. Président de la Commission électorale nationale indépendante (CENI) en 2011, il a conduit les élections qui ont marqué la fin de la Transition en 2015.

Au-delà des frontières du Burkina Faso, Me Barthelemy Kéré a été désigné en 2012, membre de la Cour internationale d’arbitrage de la Chambre de commerce internationale (CCI) de Paris, du 1er juillet 2012 au 30 juin 2015.

Aïcha TRAORE

Fermer le menu
Praesent efficitur. nec ut neque. accumsan ipsum Donec eleifend ut