Conseil municipal/ Bobo : Le prix du chargement benne fixé à 32500 FCFA

Le Conseil municipal de Bobo-Dioulasso tient du jeudi 20 au samedi 22 mai 2021 sa première session extraordinaire 2021 dans la salle des fêtes de l’hôtel de ville. Plusieurs points sont à l’ordre du jour.

La grande salle des fêtes de l’hôtel de ville de Bobo-Dioulasso était bondée de monde dans la matinée du jeudi 20 mai. Autorités coutumières, maires des 7 arrondissements de Bobo-Dioulasso, OSC et distingués conseillés étaient présents. L’ordre du jour de cette première session extraordinaire 2021 est dominé par des délibérations.

Au nombre de 06, elles portent entre autres sur : le projet de restructuration des habitats spontanés aux secteurs 24 et 33 dans l’arrondissement 4 ; l’autorisation pour la conclusion d’un avenant au marché n°09-CO /09/03/01/00/2017-00051 avec incidence financière ; l’autorisation pour la conclusion d’un avenant au marché n°CO-B/09/04/01/00/2020-00118 avec incidence financière ; la fixation des modalités de soutiens financiers à accorder aux personnes physiques ou morales ; l’adoption de l’affermage comme mode exclusif de gestion des systèmes des AEPS dans les villages rattachés de la commune de Bobo-Dioulasso et l’autorisation de signature d’une convention de partenariat entre la confédération des fédérations nationales de la filière bétail et viande de l’Afrique de l’Ouest (COFENABVI-AO).

Le premier jour, trois points essentiels ont été débattus notamment les questions des prix et taxes des agrégats ; des habitats spontanés ; et la convention avec la COFENABVI-AO. En ce qui concerne la question des habitats spontanés, le maire de la commune, Bourahima Sanou, dit qu’il avait été approché par le maire de l’arrondissement n°4 avec le promoteur immobilier Beau-Solide. Lequel promoteur avait un plan appelé restructuration. « Beau-Solide détient des espaces dans l’arrondissement pour dégager des parcelles pour les résidents de non-lotie, mais également procéder à l’aménagement en termes d’infrastructures de tout genre ».

S’agissant du prix des agrégats, un comité de réflexion a été mis en place. Selon les résultats de ce comité, « si vous prenez le prix du chargement une benne de six roues qui est passé de 25.000 à 40.000fr CFA, le comité a estimé que ça peut tourner autour de 30.000fr au maxi.

Ce sont ces réflexions que nous voudrions proposer au conseil municipal et voir si on peut prendre une décision pour soulager les habitants de la ville », à laisser entendre Bourahima Sanou. En définitive le conseil municipal a fixé le prix du chargement de benne d’agrégats (6 roues) à 32.500 FCFA.

Casimir Seyram KAVEGUE

Fermer le menu
libero. dolor vulputate, fringilla Aenean odio consequat. vel, libero efficitur.