Conseil régional des Hauts-Bassins : Cinq ans après, le Conseil rend compte de sa gestion

Le Conseil régional des Hauts-Bassins a tenu ses journées portes ouvertes couplées à sa journée de redevabilité les 17, 18 et 19 juin 2021. Ces activités ont connu la présence d’autorités locales et nationales.

Après cinq ans de mandat, le président du Conseil régional des Hauts-Bassins, Célestin Koussoubé et son équipe ont décidé de rendre compte à leurs mandataires. C’est ainsi que les journées portes ouvertes et de redevabilité ont été initiées pour permettre de mieux découvrir le Conseil régional dans son ensemble. Placée sous le thème «cinq ans de mandat du Conseil régional des Hauts-Bassins, bilan et perspectives», la journée de redevabilité a transcrit en long et en large les actions menées par le Conseil de 2016 à 2020.

Les cinq ans de mandat ont permis au Conseil régional des Hauts-Bassins de faire des réalisations dans différents domaines. D’ores et déjà, notons que ce sont six partis politiques qui composent ledit conseil. Et durant ces 5 dernières années, ils ont travaillé ensemble dans la cohésion, dans l’intérêt de la région des Hauts-Bassins.

Le Conseil a réalisé des infrastructures dans le domaine de l’éducation à travers la construction de CEG, de salles de classe, de latrines et dans le domaine de la santé par la construction de CSPS. Il faut également ajouter la construction des routes, des aménagements de la maison de la culture et aussi des réalisations sur le plan social.

Au niveau des domaines transférés par l’Etat aux collectivités territoriales, beaucoup d’activités ont été menées. Aussi, il y a les relations de partenariat nouées à l’intérieur et à l’extérieur du Burkina, la touche particulière apportée au cadre de travail des conseillers régionaux et administratifs avec l’installation d’un ascenseur, d’un diagnostic électrique, l’installation d’un système solaire photovoltaïque pour remédier aux problèmes de délestage, etc.

De surcroît, ce mandat a permis d’achever les travaux et l’équipement de la salle de conférence, de rénover et clôturer le foyer des élus. Durant ces cinq ans, le Conseil régional a tenu 19 sessions dont 17 ordinaires et 02 extraordinaires. Suite à cela, le bilan est jugé positif, affirme Gaoussou Ouédraogo, administrateur civil à la retraite, premier panéliste de cette journée de redevabilité. «Le bilan est positif puisqu’il y a beaucoup d’actions qui ont été menées dans les 10 domaines reconnues au Conseil régional. Mais néanmoins, des réformes restent à faire pour un meilleur avenir de la région», dit-il.

Des défis restent à relever

Même si le bilan est positif, des défis restent à relever. Le Conseil a décidé donc la poursuite du renforcement des compétences et des capacités du personnel et des conseillers nouvellement élus, la dynamisation de l’économie locale à travers la mise œuvre de certains projets tels que le projet de développement du grand Ouest, le projet énergie solaire Sahel, le programme d’appui aux industries créatives et à la gouvernance de la culture.

A cela s’ajoute la poursuite et le renforcement de la communication sociale avec la population, les contribuables et les partenaires et surtout la poursuite de l’amélioration de l’accessibilité des populations aux services sociaux de base, le renforcement du personnel au niveau de la DAF pour faire face à la charge de travail (…).

En dépit de ces défis, il y a des perspectives que l’on retient de cette journée de redevabilité. Il s’agit entre autres, de la relecture du code électoral pour prendre en compte le mode scrutin pour l’élection du président du Conseil régional pour lui donner plus de légitimité… « La région des Hauts-Bassins à besoin de planifier son avenir.

Le conseil prochain doit faire en sorte que le développement soit planifié. Et cela implique forcément la participation d’une jeunesse, mais intègre », a souligné le président du Conseil régional des Hauts-Bassins. Par ailleurs, des communications ont fait l’objet d’échanges au cours de cette journée.

Serge SANOU/stagiaire

Abdoul Etienne SANON

Fermer le menu
id, diam fringilla justo ultricies at in ut Donec porta. elit. ut