Contribution Déterminée au niveau National : Le PNUD en atelier avec les acteurs des Cascades

Un atelier de consultations inclusives des acteurs sectoriels de la région des Cascades pour une Contribution Déterminée au Burkina Faso plus pertinente, inclusive et plus ambitieuse s’est tenu du 9 au 10 novembre 2020 à Banfora. Sous l’égide du Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD).

Les participants sont satisfaits des thématiques traitées

La Contribution déterminée au niveau National constitue un référentiel des engagements de l’État burkinabé à l’horizon 2030 en matière de lutte contre les changements climatiques et leurs effets. C’est dans ce cadre que le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD), en collaboration avec le ministère de l’Environnement, de l’Economie verte et du Changement climatique, a organisé un atelier de consultations inclusives des acteurs déconcentrés de la région des Cascades.

Les changements climatiques constituent la plus grande des menaces pesant sur le développement durable. Leurs effets, déjà répandus et sans précédent, frappent de manière disproportionnée les populations, notamment les plus vulnérables au niveau déconcentré. L’Accord de Paris reconnaît l’importance de l’échelle locale dans la réalisation des objectifs des Consultations Déterminées au niveau National. Au Burkina Faso, la mise en œuvre de l’Accord de Paris sur le climat s’est traduite par l’élaboration et l’adoption de sa Contribution Déterminée au niveau National (CDN) qui prend fortement en compte le niveau local.

Célestin Winyermai PODA, Chargé de Programme Gestion Durable des Terres et Changement Climatique

Dans son discours, Célestin Winyermai PODA, Chargé de Programme Gestion Durable des Terres et Changement Climatique a souligné que « le PNUD Burkina a pour fonction essentielle de soutenir les actions du Burkina Faso visant à mettre en œuvre le programme à l’horizon 2030, en donnant la priorité absolue à l’élimination de la pauvreté. Cela passe par l’atteinte de l’Objectif de Développement Durable n°13 qui consiste à prendre d’urgence des mesures pour lutter contre les changements climatiques et leurs répercussions ».

«Cet atelier, à l’en croire, marque le début des consultations régionales inclusives afin de  s’assurer la participation effective des acteurs sectoriels et déconcentrés dans l’élaboration, la mise en œuvre et le suivi des CDN du Burkina Faso ».

La cérémonie d’ouverture présidée par Mme le Gouverneur des Cascades

Madame le gouverneur de la région des Cascades Joséphine Kouara Apiou/Kaboré qui a présidé la cérémonie a indiqué que « la révision de la CDN du Burkina Faso se veut inclusive et participative afin que le pays puisse disposer d’une CDN plus ambitieuse. Cela nécessite l’implication de tous les acteurs  dans la lutte contre le changement climatique ».

À la fin de cet atelier, les participants se disent très satisfaits des deux jours de travaux qui leur ont permis d’appendre beaucoup sur cette thématique. Aussi, ont-ils, à leur tour, réitéré leurs remerciements à tous ceux qui ont joué leur partition pour que ledit atelier soit un plein succès dans la région des Cascades.

    Besseri Frédéric OUATTARA/Banfora

 

 

 

Fermer le menu
amet, mattis sit Praesent consectetur at elit. in ut venenatis,