Coopération Burkina Faso – Suisse : de nouvelles orientations en vue

Le chef du bureau coopération Suisse et agence consulaire au Burkina Faso, Jean Michel Limat a été reçu le 16 avril 2021 par le chef du gouvernement Joseph Christophe Dabiré. Il était question de présenter au Premier ministre le nouveau programme de  Coopération Suisse 2021-2025.

Les échanges entre le Premier ministre Christophe Joseph Dabiré et le chef du bureau coopération Suisse et agence consulaire au Burkina Faso, Jean Michel Limat, ont porté essentiellement sur les nouvelles orientations de la coopération entre le pays des hommes intègres et la Suisse pour les 5 prochaines années. Ce nouveau programme selon   Jean Michel Limat, s’inscrit dans les grandes orientations politiques du Burkina Faso et prend en compte les défis que le pays connaît, notamment l’insécurité alimentaire, la sécurité, la cohésion sociale. C’était également une occasion pour l’invité du jour d’expliquer au chef du gouvernement  les orientations qui sont données dans le cadre de ce programme,  notamment les aspects de développement.

À travers ce programme, la Suisse veut non seulement garder les acquis qui ont été engrangés en matière de développement, mais en même temps prendre en considération les questions d’aides d’urgence, d’aides humanitaires, de cohésion sociale et promotion de la paix. Les acquis engrangés selon Jean Michel Limat sont entre autres, au niveau de l’agricultrice et de l’éducation. “ Le chef du gouvernement connait extrêmement bien la coopération Suisse. Il a évoqué les orientations qu’on a eues par le passé. Il a mentionné aussi l’appui que la Suisse faisait sur les questions de l’inclusion financière, de développement rural, au niveau de l’éducation. Au niveau de la formation professionnelle, que la Suisse a beaucoup fait durant les 15, 20 dernières années”, a déclaré le chef du bureau coopération Suisse et agence consulaire au Burkina Faso.

Aïcha TRAORE

Fermer le menu
Donec Praesent mi, dolor Donec risus consectetur id