Production législative : L’Assemblée nationale évalue ses performances

La maison de la culture Anselme Titianma Sanon de Bobo-Dioulasso a abrité hier, jeudi 17 septembre la cérémonie d’ouverture du séminaire national sur le thème «7ème législature et production législative ». Les travaux ont été présidés par le président de l’Assemblée nationale, Alassane Bala Sakandé en présence d’anciens présidents de l’institution.

Les anciens présidents de l’Assemblée nationale posant à côté d’Alassane Bala Sakandé

L’Assemblée nationale évalue ses actions des cinq dernières années. C’est dans ce but qu’elle a initié le séminaire national sur le thème : «7ème législature et production législative ». Outre les anciens présidents de l’institution et les députés, les travaux vont également réunir durant trois jours des représentants du gouvernement, des universitaires, des organisations de la société civile, le patronat, des syndicats, des associations professionnelles et les partenaires techniques et financiers. Il s’agira pour ces séminaristes de plancher sur la contribution de la septième législature dans la vie de la nation. Selon le président de l’Assemblée nationale Alassane Bala Sakandé, « ce séminaire a pour objectif de présenter les lois dites emblématiques des cinq dernières années, de faire connaitre et apprécier les idées et avant des propositions de lois issues des travaux de nos experts, accélérer le processus d’enrôlement de certaines d’entre elles ou léguer d’autres à la 8ème législature ». « La septième législature a tiré leçon des griefs qui sont opposés à la démocratie représentative. C’est pourquoi, elle a décidé de faire du parlementarisme autrement en se dotant d’un plan stratégique qui ambitionne de faire de l’Assemblée nationale une institution forte, moderne, innovante, accessible et au service des citoyens. Conforment à cette vision, nous avons multiplié les initiatives pour mieux représenter nos mandants et rendre compte », a-t -il expliqué non sans rendre un hommage à ses prédécesseurs. S’exprimant en leurs noms, Mélégué Traoré qui a dirigé la 2ème législature (1997- 2002) a confié que ce séminaire est une première dans l’histoire du Parlement depuis la mise en place du Conseil général en 1948. « A la fin des législatures, l’Assemblé nationale faisait jusque-là une simple compilation des lois votées pendant la mandature. L’examen de la production législative que vous initiez est une innovation qui mérite d’être saluée », s’est-il adressé à l’actuel président de l’institution. Au cours de la 7ème législature, les députés ont voté 226 lois et 57 résolutions. Ils ont aussi posé 114 questions orales, 118 questions écrites répondues, 16 questions d’actualité répondues. Aussi, les parlementaires ont conduit 7 commissions d’enquêtes et 12 missions d’information et créé une nouvelle commission générale appelée commission de l’évaluation des politiques publiques et du suivi des recommandations. Des performances qui, selon Alassane Bala Sakandé, ont été rendues possibles grâce au travail de toutes l’administration parlementaire. Pour Martin Coulibaly, premier adjoint au maire de la commune de Bobo-Dioulasso, ville qui accueille les travaux, c’est la première fois qu’une rencontre aussi importante de l’institution parlementaire se tient dans la cité. « Ce séminaire constitue une sorte de redevabilité des actions de la 7ème législature et restera à jamais gravé dans les annales de la commune », conclue-t-il.

Ousmane TRAORE
Aymeric KANI

Fermer le menu
Aenean ut nunc ut luctus ultricies