Coopération : La Chine fait dont de 46 respirateurs au Burkina Faso

Dans le cadre de la lutte contre la maladie à Coronavirus, la République populaire de Chine a fait don de 46 respirateurs d’une valeur d’environ 200 millions de FCFA au Burkina Faso. C’est l’ambassadeur de Chine, LI Jian qui a procédé à la remise symbolique au Secrétaire général du ministère de la Santé, Wilfried Ouédraogo, le 29 juillet 2020 à Ouagadougou.

Remise symbolique des respirateurs

Selon l’ambassadeur de la République populaire de Chine, Li Jian,  dans la situation actuelle de pandémie, un respirateur peut sauver beaucoup de vies. Cependant, force est de constater que plusieurs hôpitaux au Burkina Faso manquent de cet appareil. C’est la raison pour laquelle son pays a remis au ministère de la Santé burkinabè 46 respirateurs pour répondre à une urgence sanitaire occasionnée par la pandémie de la COVID-19. De l’avis de l’ambassadeur, le don de ces appareils qui permettront d’accroitre les capacités de soins médicaux contre les maladies respiratoires pendant et après la pandémie, a été possible grâce à beaucoup d’efforts financiers et logistiques consentis par plusieurs départements chinois pour leur acheminer au Burkina Faso. Ce geste, fruit d’une étroite collaboration entre la République populaire de Chine et le Burkina Faso, a été salué par le Secrétaire général du ministère de la Santé, Wilfried Ouédraogo. Ces équipements permettront, selon lui, de renforcer la qualité de la prise en charge des patients à tous les niveaux de la pyramide sanitaire. “ C’est un geste qui cadre parfaitement avec les besoins exprimés par nos structures de prise en charge engagées dans la riposte contre la COVID-19 “, a confié Wilfried Ouédraogo tout en assurant les donateurs que ces équipements feront l’objet d’une utilisation rationnelle et efficiente. L’ambassadeur de la République populaire de Chine a saisi cette occasion pour rappeler que  “ malgré nos succès préliminaires enregistrés dans la lutte contre la COVID-19 en chine et au Burkina Faso, le monde continue de souffrir de cette pandémie. Des incertitudes persistent et il est plus que nécessaire pour nous tous de prendre des précautions afin d’éviter toute recrudescence de la maladie.”

Aïcha TRAORE

Fermer le menu
elit. ut id consectetur vulputate, ut luctus risus. Praesent