Covid-19 dans les Hauts- Bassins : C’est parti pour la campagne d’intensification de la vaccination

Le Centre hospitalier universitaire Souro Sanou abrite du 09 au 16 août 2021, une campagne d’intensification de la vaccination contre la Covid-19. Le lancement officiel s’est tenu hier lundi 09 août 2021 par le gouverneur de la région des Hauts-Bassins, Antoine Atiou et du Directeur régional de la Santé, Rodrigue Diao.

La pandémie Covid-19 n’est pas encore vaincue. Elle n’est donc pas à oublier ou du moins à négliger. C’est à cet effet qu’en plus des mesures-barrières, d’autres mesures sont prises, notamment l’intensification de la vaccination. « Nous avons organisé ici à l’hôpital une campagne d’intensification de la vaccination. Pour vraiment donner plus de visibilité, plus d’ampleur et relever plus le niveau.

Le gouverneur a bien voulu accepter venir se joindre à nous pour prendre sa deuxième dose. L’adhésion de la population commence à venir. Avec la diversification des vaccins qui vont s’associer, nous sommes très optimistes que d’ici peu les choses pourront vraiment prendre les rails », a expliqué le Directeur général du CHUSS de Bobo-Dioulasso, Dr Seydou Barro. « Nous sommes à près de 5691 personnes vaccinées à ce jour, sans compter ceux qui viennent de le faire ce matin. Au regard du regain que cette maladie est en train d’avoir au niveau de notre pays et dans la sous-région, j’appelle l’ensemble de la population à adhérer à cette vaccination.

Nous sommes entrain de nous réapprovisionner et nous avons déjà validé le plan de déploiement. Dans une semaine les vaccins Johnson & Johnson sera dans la région des Hauts-Bassins. Immédiatement lorsqu’on les recevra, on va procéder à la vaccination de ceux qui seront intéressés. La semaine prochaine, nous attendons également le vaccin chinois cinopharme», a ajouté Dr Rodrigue Diao, DR de la santé des Hauts-Bassins.

Les encouragements du gouverneur

Face aux agents de santé du CHU Souro Sanou, le gouverneur Antoine Atiou n’a pas manqué de les encourager et de les féliciter pour le bon exemple qu’ils ont donné en se faisant vacciner. « Tout comme plusieurs personnes ce matin, nous sommes venus pour notre deuxième dose d’AstraZeneca, après deux mois qui ont suivi la première dose.

Nous avons constaté une forte mobilisation du personnel de premier rang. Notre démarche c’est encourager le personnel soignant qui a accepté se faire vacciner. Et demander à tous ceux qui sont toujours sceptiques, hésitants, de le faire. C’est en même temps une démarche de sensibilisation pour nous, qui nous permet de prendre la seconde dose. Ce qui nous protège au maximum de cette maladie, en plus des mesures barrières qui sont observées », va-t-il laisser entendre.

Aymeric KANI

Serge Paulin SANOU/ stagiaire

Fermer le menu
consectetur Phasellus commodo sed massa felis Praesent dolor ante.