Coopération sino-burkinabé : Des réflexions pour une relance économique

Partager avec le Burkina Faso l’expérience de la Chine dans la lutte contre la COVID-19 et dans la relance économique dans un contexte post-pandémique, tel est l’objectif de la conférence publique organisée le 18 septembre 2020 à Ouagadougou par le Centre d’analyse des politiques économiques et sociales (CAPES) et l’ambassade de la Chine au Burkina Faso.

L’ambassadeur Li Jian a rassuré de la poursuite des efforts de son pays en faveur du Burkina Faso

« Les relations internationales et la coopération sino-burkinabé post pandémique : défis et perspectives », c’est sous ce thème que s’est tenue la conférence publique organisée par le Centre d’analyse des politiques économiques et sociales (CAPES) en collaboration avec l’ambassade de Chine au Burkina Faso. Ce colloque vise à produire des réflexions autour des différents actes de la coopération en lien avec les retombées pour les deux pays au plan économique, sanitaire, sociale, politique et dans un contexte pandémique. En effet, la Chine a été un acteur clé dans la lutte contre la maladie à coronavirus qui a fragilisé le tissu social et économique burkinabè. Selon l’ambassadeur chinois, Li Jian, le bilan de la contribution de la Chine au profit du pays des Hommes intègres est assez satisfaisant. Il a laissé entendre que bien que la maladie ne soit pas totalement finie, il faut néanmoins envisager le développement d’où la tenue du colloque. De son avis, cette rencontre qui se veut académique a trois motifs. Il s’agit notamment du partage d’expérience dans cette lutte ; de la réflexion pour  trouver la bonne solution afin d’aider le pays à mobiliser tout genre de ressources humaines et matériels dans le processus de lutte contre la pandémie et en même temps garder un bon environnement pour l’économie et le social ; et la confiance pour une solidarité internationale en vue de trouver une belle perspective pour le monde entier. Cette rencontre qui se veut également un cadre d’échange et de partage s’est tenue sur des thématiques que sont « du développement des relations Chine-Burkina et la coopération gagnant-gagnant » ; « covid-19 : impact socio-économique et la stratégie de riposte » et « comment percevoir les relations internationales dans un monde en évolution ». Présent à cette conférence publique, Seydou Zagré, directeur du cabinet du Président du Faso, par ailleurs président du conseil d’orientation du CAPES a salué cette initiative, qui selon lui renforce la coopération sino-burkinabé.

Aïcha TRAORE

Fermer le menu
et, accumsan luctus libero. id elit. elit.