Crise au sein de la communauté musulmane : L’Ouest se démarque des querelles claniques du Centre

Le mardi 11 août 2020, la communauté musulmane de l’Ouest a tenu une rencontre à Bobo-Dioulasso, pour voir comment contribuer à la résolution de la crise qui secoue la structure nationale.

Ahmad Sanogo invite ses frères du Centre à reconsidérer leurs positions dans l’intérêt de la communauté

Ahmad Sanogo, vice-président de la communauté musulmane de l’Ouest est formel. La communauté musulmane du Burkina souffre de deux maux : la politique et le manque de textes règlementaires. C’est pourquoi, au niveau du grand Ouest, ils ont tenu une rencontre, afin d’interpeller leurs frères du Centre. “La communauté musulmane du Burkina, ce n’est pas seulement le Centre, c’est tout le Burkina. Il faut qu’on cesse de vouloir entretenir la crise au détriment de la communauté. L’islam prône la cohésion et la paix. Dans leur déclaration liminaire, les musulmans réunis autour de Ahmad Sanogo disent, “ la communauté musulmane burkinabè est confrontée actuellement à une crise due à une rivalité entre deux prétendants à la présidence de la communauté… Il est donc important, que ces deux prétendants trouvent un terrain d’entente, dans le seul souci de préserver la paix et la cohésion sociale. Il faudrait également, dans une certaine mesure, que les autorités religieuses et costumières, se démarquent de la politique qui crée trop souvent de divisions communautaires…”. Certains participants à cette rencontre sont venus des Cascades, de la Boucle du Mouhoun et des Hauts-Bassins. D’autres venant du Sud-Ouest étaient annoncés par le vice-président.

Souro DAO

Fermer le menu
commodo odio libero. efficitur. facilisis nunc elit.