Crise sociopolitique : Comme un remake des événements de 2014 -2015 au Burkina

Au moment où nous bouclions la présente édition, la situation était tendue à Bamako, autour de l’hôtel Sheraton où se discutait l’avenir politique du pays et de celui d’Ibrahim Boubacar Keïta et de son régime entre des chefs d’Etat ouest-africains de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) et les protagonistes de cette crise. De jeunes maliens, proches du Mouvement M-5 sont venus en nombre pour se faire entendre. Car, leur principale revendication est le départ d’Ibrahim Boubacar Kéïta du pouvoir. Des membres du Collectif pour la libération de Soumaïla Cissé étaient également devant l’hôtel pour demander aux chefs d’Etat d’intervenir pour obtenir la libération de leur champion détenu par les mouvements djihadistes au Mali.

Cinq chefs d’Etat sont au chevet du Mali pour une sortie de crise

A voir les images retransmises sur les réseaux sociaux, on est tout de suite tenté de dire que c’est un remake des événements post-insurrection et mieux des négociations suite au coup d’Etat du 16 septembre intervenus au Burkina Faso en 2014 et 2015.

Les chefs d’Etat ont rencontré tous les protagonistes et à l’issue, ils devraient rendre publiques leurs recommandations à travers un communiqué final. Nous y reviendrons.

La Rédaction

 

Fermer le menu
facilisis odio efficitur. mattis nunc velit, Aliquam tristique leo. elit.