Culture et Covid-19 à Bobo-Dioulasso : Que des activités annulées !

Bobo-Dioulasso, capitale culturelle du Burkina Faso vit l’effet de la maladie à Coronavirus dans ledit domaine. Année d’une édition de la Semaine nationale de la culture (SNC), la note des activités annulées est très salée pour le monde de la culture.
Le 11 mars 2020, alors que le comité national d’organisation de la SNC s’activait à clore les préparatifs de la SNC, le conseil des ministres du jour décide du report de la manifestation. Le Covid-19 oblige. Le gouvernement avait prévu fin avril 2020, pour l’organisation de la fête de la culture. Malheureusement à cette date, la situation ne permettait toujours pas d’organiser une manifestation culturelle. Plusieurs activités culturelles ont ainsi été annulées à Bobo-Dioulasso, capitale culturelle du Burkina Faso. Des séances de formations culturelles, des spectacles de sensibilisation….qui devraient ajouter de la terre à la terre dans l’animation culturelle de la cité, ont subi la loi de la maladie. Témoignages de deux acteurs culturels de Bobo-Dioulasso.

 
Souleymane Koumaré dit Souleymane.BF du Centre Siraba

« Depuis la décision du conseil des ministres interdisant les regroupements (ndlr: manifestations culturelles), tout est bloqué à notre niveau. Nous étions retenus pour l’organisation du spectacle d’ouverture de la SNC. Nous devrions le faire en partenariat avec le Collectif Sya Ben. On avait un projet de 26 spectacles de sensibilisation dans des villages sur des questions foncières. Nous avions également un autre projet sur l’extrémisme violent. Au-delà des spectacles, nous organisons des séances de formations culturelles au profit de jeunes talents au niveau du Centre Siraba…. Malheureusement avec la maladie à Coronavirus, tout est bloqué ».


Moussa Sanou président du Collectif Sya Ben et promoteur de la Compagnie Traces Théâtre

« À l’instar des acteurs culturels des autres localités du Burkina et ceux du monde entier, nous, de Bobo-Dioulasso, avions plusieurs activités. Malheureusement, la pandémie a tout déprogrammé. Nous étions disposés pour le montage du spectacle d’ouverture de la 20ème édition de la SNC. Le gouvernement a reporté la manifestation à une date ultérieure à cause de la maladie. Au niveau de Traces Théâtre nous avions prévu de jouer la pièce de théâtre “Dourou Dimi” à l’Institut Français. On avait aussi un projet de spectacle avec un de nos partenaires. À l’Espace culturelle Mandarê, siège de la compagnie Traces Théâtre, on avait prévu des activités telle que la mise en scène de “Forofiré”. Le Covid-19 a eu raison pour le moment de nos différentes activités prévues.

Info Culture

Mory Kanté, monument de la World music, décédé le 22 mai 2020, à été conduit en sa dernière demeure le mardi 26 du mois. Mory Kanté, né griot, a su mettre sa voix au profit de son pays, voire du continent africain et du monde entier. Celui qui a fait danser le monde, fait pleurer le même monde depuis le 22 mai 2020. S’exprimant sur sa mort, Salif Kéita dira que, ” C’est une grande perte pour l’Afrique en terme de musique”. Enterré aux sons de la Kora et du Balafon, Mory Kanté est de ceux qui ont vendu l’image de l’Afrique au plan musical. Décédé à 70 ans (il est né le 29 mars 1950). Et c’est à juste titre que le ministère de la Culture de la Guinée souhaite organiser des obsèques à l’image du disparu, une fois le Covid-19 passé.

Souro DAO

Fermer le menu
Curabitur Aliquam neque. leo. luctus Sed mi, efficitur.