Dédougou : Ces actions qui favorisent le vivre ensemble

La crise sécuritaire que connait la région de la Boucle du Mouhoun, à l’instar des autres localités du Burkina, tend à fragiliser le vivre ensemble et la cohésion sociale. Cependant, plusieurs actions sont menées par l’autorité au plan local pour renverser cette tendance.

Vivre dans la quiétude chez soi, vaquer à ses occupations quotidiennes, vivre en communauté, ne sont plus les choses les mieux partagées pour certaines populations de la Boucle du Mouhoun. La situation sécuritaire dégradante dans leurs localités, a entrainé un déplacement massif des populations vers les chefs-lieux de provinces. Certaines personnes déplacées ont préféré rejoindre Dédougou, le chef-lieu de la région où ils pensent être plus en sécurité.

Dans la région, en plus des actions menées par le gouvernement pour répondre aux besoins urgents des PDI, des initiatives ont été prises pour leur venir en aide. C’est ainsi que souvent, les autorités locales, les structures œuvrant dans l’humanitaire, les partis politiques, les ONG et associations ainsi que des personnes de bonne volonté volent au secours des PDI à travers des dons.

Cela va du don de vivres, d’abris, de vêtements, de couchettes et de places dans les établissements primaires et secondaires pour permettre aux élèves déplacés internes de poursuivre leur cursus scolaire. Certaines bonnes volontés ont aménagé des bâtiments qu’elles ont mis à la disposition des élèves et leurs enseignants, face aux effectifs pléthoriques. De nouveaux sites d’hébergement ont également vu le jour pour permettre aux PDI de vivre décemment. Toutes ces actions ont permis de leur redonner le sourire, mais aussi de renforcer la cohésion sociale et le vivre ensemble dans la région.

Au-delà des dons, les messages de sensibilisation

L’un des gestes qui aura marqué certainement les esprits, est venu d’un parti politique. On se souvient qu’à l’occasion de la fête de la Tabaski le 9 juillet dernier, au pied-à-terre du président du Faso où sont logés les PDI de Bourasso, le PPS, pour leur témoigner sa solidarité, leur a offert plus de 40 tonnes de riz, 20 bœufs et bien d’autres kits alimentaires.

Inutile de dire que ce geste a permis à ces PDI de se sentir dans la fête en cette situation de crise. A ce geste, il faut ajouter les nombreux dons de vivres et d’infrastructures de l’OCADES Caritas Burkina en vue de soulager les PDI de la région.

Un autre geste non moins important qu’il sied de rappeler, c’est le don de vêtements, de nattes et de vivres de l’association Badenya au profit des personnes déplacées internes de la commune de Douroula, le 20 août dernier. Ce qu’il faut souligner, c’est qu’au-delà de ces différents dons, les messages véhiculés par ces donateurs sensibilisent sur la vie en communauté, prônent plus le vivre ensemble et renforcent la cohésion sociale.

En somme, depuis le début de la crise sécuritaire, plusieurs actions ont été menées et sont toujours en cours dans la Boucle du Mouhoun en faveur des personnes déplacés internes. Chose qui favorise le vivre ensemble et renforce la cohésion sociale.

Arnaud Lassina LOUGUE/

Correspondant

Fermer le menu
id et, amet, diam id, sed velit, facilisis libero. quis