Dossier Thomas Sankara : Blaise Compaoré, la « vedette » malgré lui ?

Bien avant l’ouverture du procès Thomas Sankara, Blaise Compaoré occupait les Unes des journaux. Il en sera ainsi jusqu’à la fin et même après. Et pour cause !

Thomas Sankara et Blaise Compaoré étaient des amis inséparables. Jusqu’à ce 15 octobre 1987, date à laquelle les faits les ont séparés. Mais le nom de l’un est resté collé à celui de l’autre dans ce qui est devenu par la suite le dossier de l’assassinat de Thomas Sankara. Avec l’ouverture ce 11 octobre du procès des présumés assassins de Thomas Sankara, le nom de Blaise Compaoré est revenu en force sur toutes les lèvres. Ce d’autant plus qu’il apparait comme le principal commanditaire de l’assassinat de celui qui était son meilleur ami.

Que Blaise Compaoré soit absent ou présent, son nom sera cité et son ombre planera sur ce procès tout le temps qu’il durera. Autrement, même absent il occupera les premières loges dans le box des accusés. Devenant ainsi la « vedette » ou le principal acteur de ce procès. A voir de près, on a l’impression que l’ancien président burkinabé a décidé d’accepter tout ce qui sera dit contre lui. Alors que tout porte à croire qu’il avait tout à gagner en venant à ce procès.

De nombreux Burkinabè auraient d’ailleurs applaudi à rompre sa présence au Burkina Faso et principalement à ce procès. Le tribunal lui a donné une dizaine de jours pour changer de position. Certainement qu’il saisira l’occasion pour réviser sa position et venir dire sa part de vérité afin de se réconcilier avec lui-même et avec les Burkinabè. Si tant est qu’il partage avec eux leurs préoccupations du moment que sont principalement la sécurité, la réconciliation, la lutte contre la vie chère…

Dénis Dafranius SANOU

Fermer le menu
libero. risus. fringilla commodo leo suscipit vulputate, id mattis