Dossier Thomas Sankara : Le Balai Citoyen exhorte la justice à plus de célérité

A la veille de la commémoration de l’anniversaire de l’assassinat de Thomas Sankara, le Balai Citoyen a décliné ses activités pour sa mémoire. Le mouvement s’est entretenu hier, mercredi 14 octobre 2020 à son siège avec les hommes de média. Deux points ont été abordés : l’évolution du dossier judiciaire relatif à l’assassinat et l’institution d’une bourse doctorale Thomas Sankara.

Le Balai Citoyen est déterminé à apporter sa pierre à l’anniversaire de l’assassinat de Thomas Sankara

Répondant à la préoccupation des hommes de média qui estiment leur mouvement n’est pas très actif dans le dossier Sankara, le porte-parole du Balai, Citoyen Éric Ismaël Kinda, affirme que le mouvement est bien actif, mais ne fait pas de pub autour de ses activités. Ainsi dans le cadre de la commémoration du 15 octobre 1987, le mouvement prévoit dans la matinée, une marche de 33 personnes, pour remettre une lettre à la justice afin qu’elle mettre un peu de célérité dans le traitement du dossier Sankara. Ensuite, le mouvement organisera trois projections de sensibilisation dans trois villes à savoir, Bama à 25km de Bobo-Dioulasso, Ouahigouya et Ouagadougou. Au cours des échanges avec les hommes de média, le Balai Citoyen a fait le point du dossier de l’assassinat du président Thomas Sankara avec les avancées comme l’inculpation de plusieurs personnes dont Blaise Compaoré et Gilbert Diendéré, l’expertise balistique, l’émission de mandat d’arrêt contre Blaise Compaoré. Quant aux restes du père de la Révolution burkinabè, le Cibal Éric Ismaël Kinda affirme qu’ils sont sous scellés à la justice. L’autre dossier évoqué par le Balai Citoyen, c’est l’institution d’une bourse doctorale Thomas Sankara, créée par Global Partnership Network ou le réseau de partenariat mondial logé à l’Université Kassel en Allemagne. Elle cible la recherche, l’enseignement, et la formation qui étudient le partenariat mondial pour le développement durable dans trois domaines spécifiques : le partenariat dans la coopération au développement, le partenariat dans l’économie mondiale et le partenariat dans la production de connaissances. Il y a aussi des bourses en master et en maitrise, mais il faut surtout être dans une université partenaire. Le Balai Citoyen en tout va continuer son combat pour perpétuer la mémoire de Thomas Sankara et réclamer justice pour son assassinat. La conférence a connu la présence de Valentin Sankara, l’un des frères de Thomas Sankara,

Firmin OUATTARA

Fermer le menu
justo ut risus. mattis eget fringilla luctus ipsum elit. nec risus