École Nationale des Sous-Officiers de Gendarmerie : La 50e promotion s’engage à respecter et à honorer le Drapeau

La 50e promotion des élèves sous-officiers de Gendarmerie a été présentée au Drapeau ce 7 avril 2023 au cours d’une cérémonie à l’École Nationale des Sous-Officiers de Gendarmerie sise au camp Ouézzin Coulibaly. La présentation a été suivie du port de passant de première année à ces élèves par la hiérarchie.

Cette présentation au Drapeau suivie du port de passant, marque la fin de la formation initiale de la 50e promotion des élèves sous-officiers de Gendarmerie, forte de 1250 élèves dont 40 filles. Elle a, durant la cérémonie, pris l’engagement d’honorer et de défendre partout le Drapeau. De respecter le règlement et les valeurs de l’ENSOG. D’obéir en tout temps, en tout lieu et en toute circonstance les ainés, les cadres et la hiérarchie militaire.

Pour le chef d’escadron Stéphane Séssouma, Commandant les Écoles des sous-officiers de Gendarmerie, « le Drapeau symbolise le ralliement de tous les fils et filles du pays qui partagent des valeurs communes, de dignité, de tolérance, de paix et de sécurité. Il incarne notre unité de penser et notre volonté générale et ferme de vivre ensemble. Il nous rappelle la bravoure des devanciers qui ont dû se tenir debout pour faire obstacle à toute forme d’adversité afin de léguer un avenir meilleur aux générations futures ».

Le lieutenant-colonel Moctar Maïga, Commandant le commandement des écoles et centres de perfectionnement de la Gendarmerie, par ailleurs président de la cérémonie, affirme que cette cérémonie est un moment de solennité pour eux. C’est un instant où des civils passent à la vie militaire, en ce qui concerne ces élèves sous-officiers de Gendarmerie, selon le lieutenant-colonel Moctar Maïga. Dit-il que durant les 90 jours qu’a duré la formation initiale, ils ont reçu les rudiments nécessaires pour « pouvoir vivre et travailler avec nous en tant que militaire ».

Sentiment de joie pour les élèves sous-officiers

L’élève sous-officiers de première année, Ambroise Méda, affirme que c’est un grand honneur pour eux d’avoir été présentés au Drapeau. Un acte qui marque la fin de leur formation initiale de base, reconnait-il. Elle est, pour lui, un ensemble de valeurs cardinales militaires qui leur ont été inculquées en tant que civils, dans le but de les rendre militaires. Jessica Bambara, également élève sous-officier de première année quant à elle, éprouve un « sentiment de joie, de satisfaction et de fierté par-dessus tout. Ajoute-t-elle que c’est un grand honneur pour elle d’être présentée au Drapeau, car cette cérémonie leur permet d’adhérer à la grande famille des forces armées en général et celle de la Gendarmerie nationale en particulier ».

La cérémonie a été ponctuée par des démonstrations de combat par la promotion et un défilé militaire. Notons que cette promotion des élèves sous-officiers de Gendarmerie a débuté les cours à l’ENSOG le 5 décembre 2022 par le bivouaque d’entrée qui a duré trois mois, obligatoire pour tout élève admis à l’ENSOG, à entendre le commandant des écoles des sous-officiers de Gendarmerie, le chef d’escadron Stéphane Séssouma.

Abdoul-Karim Etienne SANON

Fermer le menu
Praesent tempus id elementum sem, ut Curabitur Nullam ut nunc vel, leo