Ecoles primaires A et B de Gombélédougou : Des résultats satisfaisants, mais des inquiétudes subsistent

Samedi 16 juillet 2022, les Ecoles A et B de Gomlélédougou dans le département de Koumbia, province du Tuy, ont clôturé l’année scolaire 2021-2022. Sur fond de satisfaction, mais également d’angoisse pour l’avenir scolaire des nouveaux admis.

86,17% soit 81 élèves admis sur 94 élèves présentés. Des résultats jugés satisfaisants au regard des conditions dans lesquelles les enseignants et leurs élèves ont travaillé. Aussi, tous les acteurs ont salué et félicité l’engagement et la détermination du corps enseignant qui a permis d’obtenir de tels résultats. Le mérite des encadreurs (Circonscription d’éducation de base) a été reconnu. Car, ce sont au moins une quinzaine d’inspections qui ont été faites au cours de l’année scolaire. Au cours de la cérémonie de clôture, reconnaissance à été faite à l’engagement et la détermination des Associations des parents d’élèves et des mères éducatives, du Comité de gestion et de l’ensemble des populations du village qui se sont engagés pour la réussite des enfants. Le mérite revient également aux élèves qui ont écouté et mis en application les conseils de leurs enseignants. Auxquels ils ont exprimé leur reconnaissance au cours de la cérémonie.

Prenant la parole à tour de rôle, le représentant du chef de village, le président du Comité villageois de développement (CVD) et le représentant des personnes-ressources, ont tous exprimé leur satisfaction et leur reconnaissance aux enseignants et à l’encadrement. Cependant, ils n’ont pas manqué de relevé leur inquiétude, car tous les 81 enfants admis doivent aller à Koumbia ou à Pê pour poursuivre leurs études. Sachant qu’il va se poser la préoccupante question du logement et du suivi même de ces enfants, ils ont souhaité que Neya Adama, CCEB, porte leur voix auprès des autorités de l’éducation pour que leur village puisse disposer d’un Collège d’enseignement général (CEG). Ce qui, pensent-ils, va réduire le taux de déperdition scolaire au post-primaire.

Un message bien reçu par l’Inspecteur Chef de la Circonscription qui a promis de le porter là où il doit l’être, notamment auprès de la Délégation spéciale communale dont il est membre et vice-président. Dans son mot à l’endroit des populations, il a insisté sur la cohésion, l’entente et la solidarité entre elles, mais aussi avec les enseignants afin de poursuivre dans la durée la dynamique qui est amorcée.

Aux parents d’élèves, il a répété que l’enfant doit être le premier investissement de tout un chacun. Car, lorsqu’un enfant réussit, c’est tout le village qui réussit ; c’est le développement et le bien-être social et économique qui se réalisent. Aux enfants qui n’ont pas été admis, il demandé de ne pas se décourager mais de redoubler d’effort pour l’année prochaine. Des cadeaux et des certificats de reconnaissance ont été décernés aux acteurs. Quant aux meilleurs élèves des classes, ils ont reçu des fournitures scolaires.

 Ayméric KANI

Fermer le menu
efficitur. risus. Praesent Praesent id pulvinar mi, facilisis